Di sak na pou di

Une chance pour la paix

Témoignages.re / 28 octobre 2009

Il y a quarante ans, le Beatle John Lennon créait "Give peace a chance" au cours d’un de ses bedrooms avec son épouse Yoko Ono. Celle-ci déclarait : « Il est temps d’agir pour la paix. La première chose à faire est de l’imaginer, car l’imagination ouvre la voie de la réalité. »
Depuis, les propagateurs de la paix à travers le monde se sont multipliés.
Plus près de nous, mercredi 21 octobre, à Maurice, au moment de clôturer un symposium inter-religieux, organisé par le Conseil des religions avec le Conseil africain des leaders religieux et qui réunissait des chefs, représentants et membres de conseils inter-religieux de Maurice, de Madagascar, des Seychelles, des Comores et de La Réunion, les représentants religieux des îles de l’océan Indien ont signé une charte de résolutions pour la paix.
Ils se sont engagés à développer et structurer un réseau inter-religieux des îles pour la paix. Ils ont inscrit pour principaux objectifs la culture de la paix et le mieux vivre ensemble, l’éducation et la revalorisation des valeurs humaines, le développement social, la lutte contre la misère. Et ce, afin de s’opposer à l’utilisation de la religion pour des motifs de violence. Ils font la promotion du dialogue entre les différentes religions, entre traditions spirituelles et humanistes, dans un monde où les conflits associés aux appartenances religieuses prennent de plus en plus de place.
Nous ne pouvons que les en féliciter !

Marc Kichenapanaïdou


Kanalreunion.com