Di sak na pou di

Une femme puissante

Témoignages.re / 5 novembre 2009

Et le gagnant est… une gagnante : Marie Ndiaye s’est vu attribuer ce lundi 2 novembre à Paris le prix Goncourt 2009 pour son roman "Trois femmes puissantes" (paru chez Gallimard), dès le premier tour par 5 voix contre 2 à l’autre finaliste (Jean-Philippe Toussaint). C’est la première femme depuis onze ans à obtenir le plus prestigieux des prix littéraires.
Déjà prix Fémina en 2001 pour "Rosie Carpe", la romancière noire née d’un père d’origine sénégalaise et d’une mère française est un écrivain confirmé, qui a publié son premier roman à 18 ans en 1985. Depuis, elle a sorti un livre pratiquement chaque année.
Son prix est donc la récompense d’un quart de siècle au service de l’écriture. Son livre, encore une histoire de migrants. Le portrait de trois femmes africaines fortes, des héroïnes écartelées entre deux rives, l’Afrique et la France. Trois portraits de femmes noires, trois métisses, Africaines ou exilées. Trois romans en un, qui disent noir sur blanc la violence avec douceur, la résignation sans rancune et avec quelle dignité !
Nous n’en dirons pas plus : Marie Ndiaye est une femme puissante et il faut lire son dernier roman !

Marc Kichenapanaïdou


Kanalreunion.com