Di sak na pou di

« Une gestion globalement saine et respectueuse de la réglementation en vigueur »

Fourrière intercommunale du TCO

Témoignages.re / 22 janvier 2011

Des courriers de lecteurs parus récemment dans la presse dénoncent les conditions de garde des animaux de la fourrière intercommunale du TCO. Nous tenons à apporter les éléments de réponse suivants.

L’exploitation de la fourrière animale intercommunale du TCO a été confiée par marché public à la société CYCLEA, depuis octobre 2006 et ce pour une durée de 5 ans. Cet équipement fait régulièrement l’objet de visites d’inspection de la Direction des services vétérinaires, dont la dernière a eu lieu le 2 juillet 2010, et n’a fait état d’aucun dysfonctionnement.

L’état de vétusté de la chambre froide ayant été signalé au TCO par le prestataire, l’acquisition d’un nouvel équipement est en cours et sa livraison est prévue en mars 2011.

Le TCO respecte les conditions d’accueil des animaux domestiques prévues par la réglementation

Concernant les conditions de gardiennage et les règles de gestion des animaux entrants, la fourrière a une capacité maximale d’accueil de 50 chiens et de 20 chats. Le respect de cette clause est vérifié notamment lors des visites de contrôle réalisées par le TCO.

Le marché fixe un protocole de gestion du gardiennage et de ses suites, qui tient compte de la réglementation nationale (garde des carnivores domestiques — chiens et chats — trouvés errants ou en état de divagation jusqu’au terme des délais fixés à l’article L.211-25 du Code rural).

La construction d’un refuge est prévue dans les futurs travaux d’extension de la fourrière intercommunale

La fourrière intercommunale actuelle ne dispose pas, en effet, de refuge permettant de garder les animaux plus longtemps. Cependant, des procédures d’adoption des animaux capturés sont tout de même réalisées en collaboration avec la Société protectrice des animaux (SPA de Saint-Denis). Une fois par mois, les animaux adoptables sont transférés au refuge de la SPA.
Au deuxième semestre 2011, il est prévu d’étendre la fourrière et d’y intégrer un refuge permettant à une garde plus longue des animaux en vue de leur adoption.

Le personnel de la fourrière est expérimenté et agréé par la DSV

Concernant les critiques sur les méthodes employées par le personnel de la fourrière, il convient de noter que tous les agents possèdent une expérience de plusieurs années et bénéficient d’une formation continue dans le domaine. De plus, chaque agent est capacitaire agréé par la DSV de La Réunion, titulaire de l’attestation de connaissances requises pour l’exercice d’activités liées aux animaux de compagnie d’espèces domestiques et de l’agrément de transport des animaux vivants.

Enfin, les contrôles du TCO et les visites réglementaires d’organismes spécialisés montrent dans l’ensemble une gestion de la fourrière globalement saine et respectueuse de la réglementation en vigueur.

La capacité d’accueil de la fourrière intercommunale du TCO

La fourrière dispose de :

- 4 box de fourrière, d’une capacité totale de 20 à 30 chiens,

- 2 box individuels de fourrière, destinés aux chiens mordeurs,

- 5 box individuels de fourrière, destinés aux chiens dangereux, placés dans le cadre de procédures judiciaires,

- 1 box sanitaire, d’une capacité de 4 à 7 chiens,

- 1 box d’adoption, d’une capacité de 4 à 6 chiens

La fourrière comprend également 1 chatterie de 4 box :

- 3 box de fourrière, d’une capacité de 5 à 6 chats chacun,

- 1 box de 2 chats maximum, destiné aux chats agressifs.

N.B. : Hormis des cas d’entrées exceptionnellement plus importantes certaines semaines, le gardiennage des animaux selon cette organisation par box sectorisés est bien respecté.


Kanalreunion.com