Di sak na pou di

Une intimidation annoncée contre les employés du service MCUR

Témoignages.re / 12 avril 2010

Dans une interview à www.zinfos974 sur le projet MCUR jeudi 8, Didier Robert, président de la Région Réunion, a déclaré à propos des personnes qui travaillent dans le service MCUR qu’il ne fera pas de « chasse aux sorcières » et qu’il les recevra un à un. Si ce n’est pas de la chasse aux sorcières, c’est de la pure intimidation ! Depuis quand un employé est reçu seul à seul par son employeur pour discuter de son sort ? La situation est clairement inégale ! Qui imagine, après tout ce que D. Robert a dit sur le projet MCUR, après la campagne d’insultes de ses partisans sur le projet et ceux qui y travaillent, la campagne de désinformation, après avoir fait de l’arrêt de ce projet de centre culturel le symbole de sa politique culturelle, qu’un employé se sentira à l’aise, libre de s’exprimer ? Personne ne peut le croire. C’est une chasse aux sorcières déguisée qui s’annonce. On espère que les syndicats vont se mobiliser pour que cette campagne d’intimidation ne voit pas le jour.

D.R.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • DR n’a pas dit que cela. Il a dit aussi qu’il présenterait ses projets culturels et demandera si on y adhère ou pas.
    Je ne crois pas que c’est rendre service aux employés de la MCUR en diabolisant ces rencontres individuelles par anticipation. C’est dangereux.

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Justement, le DR a dit qu’il est contre la MCUR et qu’il veut la supprimer. Sur son site de campagne Zinfos974, c’était constamment des appels à casser la MCUR et tout ce qui s’y trouve. Comment ne pas être très inquiets ? Et une telle rencontre pour renégocier un contrat est-elle légale ? Ne faut-il pas un délégué syndical ? Tout le monde veut connaître le point de vue de Valérie Bénard, déléguée CGTR de l’ARAST et vice-présidente à l’illettrisme, sur cette question.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Rien ne vous autorise à présenter ces entretiens comme des entretiens de licenciements. Vous vous permettez de faire croire que c’est ce qui va se passer et vous annoncer qu’il y aura de la casse. Vous politisez une problème. Avez-vous demandé l’avis des employés de la MCUR ? Vous ne répondez pas sur ces questions. Que DR veut casser la MCUR, c’est une chose. MAis cela ne veut pas dire qu’il va casser le personnel. Vous franchissez un pas intolérable à l’égard des employés de cette boite en en faisant un objet d’un réglement de compte politique. En avez vous conscience ?

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • "Rien ne vous autorise à présenter ces entretiens comme des entretiens de licenciements" : où avez-vous vu cela ? ... on ne peut pas écrire n’importe quoi Monsieur, ici ce n’est pas Zinfos974.com...

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • Avant d’inviter à ne pas écrire n’importe quoi il faut donner l’exemple.
    Avez-vous discuter de l’orientation de cet article avec le personnel de la MCUR ?
    Qui autorise à proposer Mme Bénard comme représentante syndicale du personnel ?

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Je persiste et je signe, vous écrivez n’importe quoi, mais bon, le modérateur est bien gentil de publier ces inépties.

      Quant à Valérie Bénard, elle se vante d’être à la CGTR, déléguée syndicale, grande défenseuse des travailleurs. Eh bien justement, elle a l’occasion de défendre des travailleurs. Mais bon, je n’oublie pas qu’elle est vice-présidente UMP de la Région, donc je doute qu’elle soit aussi virulente contre Didier Robert que contre Nassimah Dindar.

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • Didier Robert a fait campagne en prônant la démolition d’un lieu de mémoire construit pour commémorer l’esclavage, crime contre l’humanité.
    En France et en Europe on n’aurait aucun mal à qualifier quelqu’un qui ferait campagne pour démolir le Mémorial de la Shoah. Ici, on peut piétiner la mémoire des Cafres avec l’assentiment général.
    Honte à Didier Robert et à ses sectateurs.
    Honte aux médias complaisants envers son programme de haine.
    Honte au gouvernement qui le soutient.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com