Di sak na pou di

Une résidence internationale verra le jour au Tampon !

Témoignages.re / 14 août 2010

L’UNEF Réunion se félicite de la décision prise par la Région Réunion qui vise à construire une cité internationale sur le campus Sud du département.
Au vue du développement du Sud de l’île, et notamment du campus universitaire du Tampon qui, depuis quelques temps s’est considérablement équipé en infrastructures (notamment avec la construction récente d’un nouveau restaurant universitaire plus adapté aux besoins réels qui devrait ouvrir ses portes dès la rentrée prochaine), il s’avère évident que ledit campus était en droit d’attendre une cité internationale capable d’accueillir des étudiants Réunionnais et étrangers.
En outre, la délocalisation des filières demandée notamment par les élus UNEF Réunion au sein de l’Université depuis quelques années ne pouvait se concrétiser sans l’accompagnement de la collectivité régionale et du CROUS de la Réunion.
Il est en effet important pour l’UNEF Réunion de permettre aux étudiants du Sud d’avoir accès à diverses filières universitaires déjà présentes dans le Nord, et ce, en ayant les mêmes droits et avantages que les étudiants du campus Nord.
Au delà de l’intérêt considérable que représente la construction d’une cité internationale pour les étudiants de l’Université de la Réunion, ce projet s’avère être une opportunité majeure pour le rayonnement de l’île au sein de l’Océan Indien.
Les élus UNEF Réunion du Conseil d’Administration du CROUS saluent l’aboutissement d’un projet ambitieux qui rappelle aux étudiants que le CROUS demeure un service public de qualité au service de l’étudiant, tout comme il demeure le seul interlocuteur de choix en matière de logement étudiant. Ces mêmes élus se feront d’ailleurs un devoir de gérer au mieux ce nouvel équipement crucial qui répond aux attentes de développement de l’université tamponnaise.
De plus nous faisons le constat alarmant que pour des raisons purement géographiques, beaucoup trop de jeunes choisissent des formations par dépit plutôt que par choix personnels. Cela est inadmissible pour l’UNEF Réunion, le syndicat étudiant ! Outre ce fait, certains vont même jusqu’à sacrifier leurs parcours universitaires en arrêtant tout simplement leurs études par manque d’opportunités en la matière.
Malgré ses améliorations, notons que beaucoup reste à faire afin que l’équité entre les deux campus de l’île soit progressivement acquise.
L’UNEF Réunion entend bien continuer ce combat qui porte déjà ses fruits aujourd’hui.

Pour l’UNEF Réunion Stéphane Maillot,
Vice Président de l’UNEF Réunion en charge du Campus Sud.


Kanalreunion.com