Di sak na pou di

Vie chère ?

Témoignages.re / 29 septembre 2011

Nous subissons le coût de la vie la plus chère des départements français ! Nous habitons l’île la plus chère des îles françaises ! Et nous habitons la commune où on paye le plus de taxes que tous les autres communes de l’île. Que devons-nous faire ? D’autres se sont révoltés pour moins que cela. Il faut croire que la berceuse chantée depuis trois générations est vraiment enchantée…
Les prix ne cessent d’augmenter. Il faut réformer les indices, les produits et les revenus par tranche pour un panier d’achats qui colle vraiment à la réalité.
Un pauvre sur deux à La Réunion. 21% de taux de chômage. Malgré cela, à partir du 1er octobre, il faudra payer 35 euros pour tout dossier déposé devant une juridiction, non seulement les Prud’hommes, mais aussi civile, commerciale, sociale, rurale et administrative. Les recettes serviront à financer la réforme de la garde à vue.
La commune de Bras-Panon a le plus fort taux d’imposition foncière (33,32%) et d’habitation (17,78%) des communes de 11.000 habitants… Elle est classée avant les communes de plus de 50.000 habitants, et même avant la capitale (17,73% et 22,65%). Les Panonnais payent plus de taxes que n’importe quel autre Réunionnais de ces villes. Est-ce qu’ils bénéficient, pour autant, des mêmes prestations aux usagers que ces grandes villes ?
Malgré cela, la taxe d’aménagement augmente de 6% pour les trois ans à venir…
Quelle lutte contre cette vie chère ? Quelle lutte contre cette île chère ? Quelle lutte contre cette commune chère ?
Notre vie, notre île, notre commune doivent être plus encore à jamais au centre de nos préoccupations. XXIème siècle de régression ?

Bras-Panon Initiative
Hugues Marie-Louise


Kanalreunion.com