Di sak na pou di

Vos impôts transformés en roses au Conseil général

Témoignages.re / 4 juin 2012

Quelle ne fut pas ma surprise en tant que femme, mère de famille et agent du Conseil général de découvrir la lettre de la Présidente Nassimah Dindar à l’occasion de la Fête des Mères. Si souhaiter bonne fête des mères ne me pose aucun problème de sa part, c’est le fait de dépenser des dizaines de milliers de roses à cette occasion sur le compte des contribuables qui payent des impôts locaux. Choquant pour moi qui dois aussi à la fin du mois régler ma taxe foncière que je n’ai pas pu payer !

En campagne électorale, on se croit tout permis, impunément ! La Présidente du Conseil général va-t-elle mettre dans ses comptes de campagne les bouquets de roses qu’elle est en train de donner aux agents mères de famille du Conseil général ? Ce qui représente des milliers d’euros. J’ose espérer en tant que candidate qu’elle le comptabilisera dans ses dépenses de campagne. Un procédé injuste, et même si cette lettre avait été accompagnée de la signature des autres élus communistes comme Pierre Vergès ou les socialistes —, je doute qu’ils soient informés de cette démarche électoraliste — cela aurait été tout autant racoleur !


En tant que mère de famille et pour justement être proche des miens, de mes enfants, au lieu d’une fleur éphémère pour se faire bien voir, j’aurais voulu qu’elle me donne un jour ou une demi-journée de congés !

Un agent du Conseil général (qui préfère garder l’anonymat de peur d’être licenciée)


Kanalreunion.com