Di sak na pou di

« Vous comprendrez aussi qu’il est maintenant temps de laisser votre place »

À la présidente de l’AGORAH, Madame Fabienne Couapel-Sauret

Témoignages.re / 25 octobre 2012

Il semblerait que, depuis votre nomination au poste de présidente de l’AGORAH, il y a 2 ans suite aux dernières régionales, la seule agence d’urbanisme de l’île n’ait toujours pas retrouvé son dynamisme d’antan, contrairement à ce que vous prônez.

Aujourd’hui, vous devez faire face à vos multiples erreurs : une codirection tiraillée entre les deux salariés les plus gradés, des salariés à bout de souffle, un poste de direction vacant quasiment depuis votre nomination, des missions et rapports peinant à être publiés, bref un organisme qui va à la dérive, organisme oh combien nous le savons, nécessaire et utile pour notre île !

De plus, vous avez été interpellée à plusieurs reprises par les organismes syndicaux tels que l’Ajfer, NOU LÉ KAPAB, la CGTR, l’ARCP et j’en passe ; afin que cette structure retrouve des bases solides. Mais vous continuez à faire la sourde oreille face à tous ces enjeux.

En outre, j’ai personnellement candidaté à l’agence pour un poste de chargé d’études « Économie et Aménagement » en juin dernier, mais en vain, car n’ayant pas été retenu. Sans doute est-ce parce que je suis Réunionnais, ou que je suis membre de l’Ajfer, NOU LÉ KAPAB ? Qui sait ? Sans aucune prétention, je m’interroge sur vos critères de sélection qui restent opaques ; tout comme ceux qui ont désigné il y a quelques mois de cela une personne venant de l’extérieur au poste de directrice de l’AGORAH.

La situation de l’agence rend compte d’un fait incontestable : votre absence sur ce dossier est sans faille.
Je vous demande, Madame Couapel-Sauret, dans une démarche décente et respectueuse de la population réunionnaise, à ce que vous démissionniez de votre mandat de présidente de l’AGORAH, mandat pour lequel vous n’êtes visiblement pas faite pour ça.

J’en appelle également à la lucidité, l’intelligence et la responsabilité politique de M. Didier Robert, président de Région, pour qu’un Réunionnais soucieux du développement de l’AGORAH et de son île soit à ce poste.

Nous le comprenons tous, Madame Couapel-Sauret, un mandat de plus, une indemnité de plus. Vous comprendrez aussi qu’il est maintenant temps de laisser votre place.

 Damien974 


Kanalreunion.com