Di sak na pou di

Vous êtes enceinte ? Surtout, pas d’automédication

Destination santé

Témoignages.re / 25 mars 2011

Augmentation des risques de malformation congénitale, d’hypertension artérielle pulmonaire ou de fausse-couche… Pendant la grossesse, et même à la fin de cette dernière, certains médicaments sont dangereux pour le fœtus. Les anti-inflammatoires non-stéroïdiens ou AINS, les antidépresseurs par exemple… Or, d’après une étude française, à peine la moitié des futures mamans auraient connaissance des risques encourus. Les responsables du Centre régional de Pharmacovigilance de Toulouse ont distribué à 200 femmes enceintes un questionnaire sur l’automédication. Résultat : seules 54% d’entre elles connaissaient les dangers de la prise d’AINS (aspirine, ibuprofène) ou d’antidépresseurs (bromazépam) au cours de leur grossesse.

Comme le constatent les rédacteurs de la revue “Prescrire”, « en France, beaucoup de femmes enceintes consomment des médicaments sans prendre l’avis d’un professionnel de santé, ignorant les dangers des médicaments pour les enfants qu’elles portent ». Si vous êtes enceinte, bannissez donc purement et simplement toute automédication. Interrogez votre médecin traitant.


Kanalreunion.com