L’invité(e)

Bienvenue à la délégation du PCF

Élie Hoarau, secrétaire général du Parti communiste réunionnais

Manuel Marchal / 29 octobre 2009

Hier est arrivée une délégation du PCF composée de Jean-Louis Le Moing, responsable national DOM-TOM, Jean-Charles Nègre, membre du Comité national et Gilles Poux, maire de la Courneuve. Elle sera complétée aujourd’hui par Marie-George Buffet, secrétaire nationale du PCF, et Gérard Busque. Élie Hoarau apporte un éclairage sur les enjeux de cette visite.

En 2005 et en 2007, Marie-George Buffet était venue à La Réunion. Quel est le sens de sa visite aujourd’hui ?

- Cette année, nous avons tenu un congrès sans qu’aucune délégation extérieure ne soit invitée. Nous sommes heureux d’accueillir une délégation du PCF et nous leur souhaitons la bienvenue.
Concernant Marie-George Buffet, ce n’est pas la première fois qu’un dirigeant de haut rang du Parti communiste français vient à La Réunion. Cette visite se situe dans le cadre normal des échanges entre nos deux partis. Nous avons des relations d’amitié et de solidarité avec le PCF, et c’est dans ce cadre qu’a lieu la visite de la délégation du PCF conduite par sa secrétaire nationale Marie-George Buffet.
Au-délà du jeu politique français, il est question de l’avenir de nos populations respectives dans un contexte mondial aggravé par la crise. Et à la veille de la Conférence de Copenhague sur le Climat, il est intéressant d’échanger. Ce sera l’occasion pour nous d’expliquer notre expérience. La connaissance sur le terrain permet de mieux confronter les problèmes, et d’aller vers des solutions.

Quelles sont les occasions pour les deux partis de travailler ensemble ?

- Nos parlementaires siègent avec les élus PCF dans les mêmes groupes au Parlement européen, à l’Assemblée nationale et au Sénat. La solidarité s’exerce également à ce niveau là.
Il faut se rappeler que lors du congrès fondateur du Parti communiste réunionnais, les 17 et 18 mai 1959, il y avait un dirigeant du PCF qui était présent lors des débats.
Cette visite est aussi l’occasion de constater un bilan largement positif de nos relations au cours des 50 dernières années.
En France, nous avons aussi des camarades qui assez souvent militent dans les structures du PCF. Ces camarades sont aussi les défenseurs de nos intérêts réunionnais.

Quelles pourraient être les suites à cette visite ?

- Nous tirerons les leçons de cette visite ensemble, avec nos camarades du PCF. Il y aura très certainement une suite qui peut se concrétiser par des échanges réciproques, notamment en France.
Nous souhaitons une fois de plus la bienvenue à Marie-George Buffet et à ses camarades de la délégation du PCF qui sont cette semaine à La Réunion.

Propos recueillis par M.M.


Kanalreunion.com