L’invité(e)

Catherine Gaud : « on peut se rassembler pour changer les choses »

Le 25 septembre, votons pour la liste de l’Union pour la défense des Réunionnaises et Réunionnais

Céline Tabou / 13 septembre 2011

La conseillère régionale fera partie des Grands électeurs qui éliront le 25 septembre les sénateurs de La Réunion. A cette occasion, Catherine Gaud est revenue sur les raisons de son engagement et son choix pour les prochaines élections.

Pour quelles raisons vous êtes-vous engagée en politique ?

— Il s’agit d’une vaste question, mais c’est surtout pour défendre des valeurs, et surtout pour plus de justice. Au cours de ces vingt dernières années, j’ai beaucoup travaillé dans le domaine associatif et je me suis rendu compte que je traitais les conséquences de la politique nationale et locale. Je me suis donc dit qu’il était temps d’essayer d’agir.

Quelle liste vous semble la plus pertinente ?

— De très loin celle de Paul Vergès, l’Union pour la défense des Réunionnaises et Réunionnais, parce que l’on est dans une période de tous les dangers. Il faut quelqu’un qui ait une vision et une expérience, mais aussi qui soit reconnu par les responsables politiques de tout bord, comme Paul Vergès.
Il faut une forte personnalité et quelqu’un que tout le monde reconnait tant à La Réunion qu’en Métropole pour faire avancer les choses. De plus, le critère d’union, dont je suis partisane, va au-delà des clivages politiques et montre que sans perdre sa personnalité et en revendiquant son parti politique, on peut se rassembler pour changer les choses.

Quel est, selon vous, l’enjeu principal de ces Sénatoriales ?

— Cette élection est une possibilité pour faire basculer la majorité UMP au Sénat, la politique d’injustice sociale mise en place par le gouvernement. Il faut un contre-pouvoir à la politique de Nicolas Sarkozy, le président des plus riches, le basculement de la majorité au Sénat peut faire changer la politique UMP.

Propos recueillis par Céline Tabou


Kanalreunion.com