L’invité(e)

« Construire des logements sociaux pour répondre aux attentes de la population »

Robert Nativel, président de l’Etablissement public foncier régional

Céline Tabou / 7 juillet 2010

Conseiller général de Saint-André (3ème canton), et élu président de l’EPFR, Robert Nativel explique les objectifs à venir pour le foncier réunionnais.

EPFR, quel bilan et quels objectifs ?

- L’Établissement Public Foncier de La Réunion (EPFR) a été créé le 16 septembre 2002. Il fonctionne effectivement depuis la mi-mars 2003. Sont actuellement membres le Conseil régional, le Conseil général, 4 Communautés d’agglomérations (CIREST, TCO, CIVIS, CINOR), et bientôt la CA Sud.
L’EPFR est compétent pour réaliser toutes les acquisitions foncières et immobilières pour le compte de ses membres. La maitrise foncière est l’une des priorités de l’EPFR, nous souhaitons, en priorité dans les villes et les bourgs, construire des logements sociaux et des équipements publics. Ensuite, nous attachons une importance à l’acquisition foncière de terres de moindre valeur agronomique afin de préserver les meilleurs espaces agricoles et naturels sur le littoral. Cela permettra de favoriser le rééquilibrage des Hauts et des mi-pentes.

Quelle est la situation du Foncier à La Réunion ?

- Au 30 avril 2010, l’EPFR a acquis 161 terrains pour plus de 200 hectares. Cela représente un montant total de 60 millions d’euros, dont 60% des terrains sont situés sur la frange littorale et 40% sur les mi-pentes. Entre 2009 et 2013, la politique foncière devrait être accentuée pour permettre de donner un service de qualité à l’aménagement de La Réunion.

Quels grands chantiers à venir pour l’EPFR ?

- La priorité sera donnée au logement social. Nous voulons acquérir 800 hectares de foncier et le "Plan Marshall" sera lancé, afin d’augmenter le nombre de logements sociaux en 6 ans. Pour accompagner la croissance et le développement des entreprises, nous allons aussi acquérir des terrains pour accueillir des zones d’activités économiques et touristiques.
Ma tâche, en tant que directeur de l’EPFR, sera de veiller à ce que l’établissement continue à assumer sa vocation première, qui est de construire des logements sociaux, et qu’elle poursuive son partenariat avec ses différents membres : Conseil régional, Conseil général, quatre Communautés d’agglomérations (CIREST, TCO, CIVIS, CINOR) et la CA Sud.

Propos recueillis par Céline Tabou


Kanalreunion.com