L’invité(e)

De la "dynamique" dans le service à la personne

Corine Jucourt, responsable de Dynamiques Services, Coopérative d’Activités et d’Emploi

Cinthia Fontaine / 9 octobre 2009

Présente lors du Forum de l’Insertion et de l’Emploi du 1er octobre à La Possession, la coopérative Dynamiques Services est un exemple d’une nouvelle forme d’emploi qui allie l’autonomie à la sécurité administrative. Cette structure, financée par l’État et les collectivités, fonctionne depuis octobre 2008 et a déjà permis à 12 personnes de créer leur emploi. Elle propose un ensemble de services à la personne comme les travaux de jardinage, le ménage, le soutien scolaire, la garde d’enfants, les petits bricolages…

Pourriez-vous me décrire votre activité ?
— Dynamiques services est la première coopérative d’Activités et d’Emploi dédiée aux services à la personne. Nous sommes aujourd’hui la seule structure qui accompagne des porteurs de projets dans la création de leur propre emploi et qui, grâce à l’agrément, leur permet de proposer la réduction ou le crédit d’impôts à leurs clients.

Qu’est-ce que la coopérative d’Activités et d’Emploi ?
— La coopérative d’Activités et d’Emploi va permettre à des porteurs de projets de créer leur propre emploi dans le secteur de l’aide à la personne à travers un contrat de travail. Concrètement, la coopérative va proposer un hébergement juridique, administratif et comptable de l’activité. La personne pourra développer son activité économique dans le cadre sécurisant du salariat. Elle sera entièrement autonome dans l’organisation et la gestion de son travail tout en bénéficiant de tous les avantages que procure un contrat de travail. La personne doit donc trouver elle-même ses clients tout en étant déchargée de toute la partie administrative.

Quels sont les porteurs de projets concernés par ce type de structure ?
— Elle s’adresse à tous les demandeurs d’emploi, aux allocataires du RMI, aux personnes qui travaillent à temps partiel et qui souhaiteraient développer une activité pour compléter leurs salaires. Elle s’adresse également aux étudiants en fin de cursus puisque nous travaillons sur les 21 activités du service à la personne, garde d’enfants de plus de 3 ans, soutien scolaire, prestation de petits bricolages, de jardinage…

Si un demandeur d’emploi est intéressé par ce type d’emploi, comment devrait-il s’y prendre ?
— Nous sommes présents sur toute l’île, il pourrait se rapprocher du Pôle emploi de Savannah, de la Plateforme de services de La Possession, ou nous contacter directement au 0692-76-01-91.
Aujourd’hui, deux sortes de statuts existent, indépendants ou salariés. Il n’est pas toujours facile de créer son entreprise. Au sein de notre structure, la personne peut développer son activité tout en étant salariée, ce qui lui permettra de sécuriser sa démarche avant de créer son entreprise. Certaines personnes choisissent de rester au sein de la coopérative car elles ont créé leur propre emploi, d’autres préfèrent, après avoir généré leur activité économique, sortir de la coopérative pour créer leur entreprise afin de développer l’activité, embaucher…

Propos recueillis par C.F.


Kanalreunion.com