L’invité(e)

Des élus socialistes votent avec l’UMP contre une municipalité progressiste

Christine Grondin, adjointe au maire de Trois-Bassins

Geoffroy Géraud-Legros / 16 avril 2010

Lors du dernier Conseil municipal de Trois-Bassins, lundi dernier, des élus socialistes se sont alliés avec l’UMP pour tenter de faire tomber une municipalité progressiste. Coup de projecteur sur une nouvelle étape de la stratégie du PS à La Réunion pour faire tomber les collectivités progressistes. Après le maintien au second tour offrir la Région à l’UMP, une nouvelle étape est franchie avec le vote aux côtés de l’UMP pour attaquer une municipalité progressiste.

Que s’est-il passé lors du Conseil municipal de Trois-Bassins ?

— L’enjeu était le vote d’une délégation à l’EPFR, afin de récupérer des terrains. Ceux-ci devaient servir à des réalisations importantes pour les Trois-Bassinois : centre commercial, écoles…
Dès le début, on sentait l’ambiance très tendue. Puis, les élus socialistes ont attaqué très durement, pendant que l’opposition UMP avait une attitude moins radicale. On avait l’impression qu’ils s’étaient concertés, et que les socialistes menaient l’offensive pour le compte de l’opposition de droite. Très vite, il est apparu qu’ils voulaient mettre ce vote à profit pour renverser la majorité.

Que vous inspire ce comportement ?

— Depuis les élections européennes de 2009, le Parti socialiste s’est enfermé dans une opposition stérile. Ils ne proposent rien, mais attaquent sans relâche tous les projets, toutes les idées, toutes les réalisations. Ils s’en prennent aussi aux personnes.
Il n’y a rien de constructif dans leur démarche. Dans ce cas précis, on peut se demander si les intérêts personnels de certains représentants socialistes n’étaient pas atteints par la délégation à l’EPFR ; cela a sans doute constitué un élément déclencheur de la crise.
Mais bien avant cela, les socialistes avaient engagé une campagne de dénigrement. Ils nous accusent sans cesse, mais ne font rien : lorsqu’il était adjoint à l’agriculture, Fabien Aure n’a rien apporté. Il en a été de même, lorsqu’il était à la sécurité. Aujourd’hui, cette tentative montre leur vrai visage.

Propos recueillis par Geoffroy Géraud Legros



Un message, un commentaire ?



Messages






  • La politique ici à la Réunion est une vulgaire politique bananière où les un(e)s de droite font alliance avec les un(e)s de gauche et vice versa, au gré des leurs intérêts personnels, que ce soit dans les municipalités, la région, ou le département. C’en est écoeurant, navrant, désolant, démobilisant pour tous ceux de ces gens qui ne vont plus accomplir ce devoir électoral que des peuples voudraient bien avoir. Depuis bien longtemps les socialistes n’en dépaise ne sont plus un parti de gauche, sinon refaisons surgir l’idée d’un programe commun ! Mais avec un DSK patron du FMI (laissez moi rire) qui a à ce jour le vent en poupe parmi ses ami(e)s politiques, ce n’est pas demain la veille. Mais le vent favorable pour combien de temps avec toutes ces luttes intestines qui gangrènent ce parti ? Les gens sont las de ces guerres et préférent aller taquiner le gougeon et seront encore plus nombreux si vous ne revenez pas à cette idée qu’un mandat électoral vous est confié pour défendre l’intérêt de tous.

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Si je partage votre point de vue du second paragraphe, je suis pas d’accord avec le premier. Vous dites que les socialistes sont plus un parti de gauche, alors c’est pas étonnant qu’ils votent avec l’UMP. Mais c’est pas bien de comparer la réunion à une politique bananière. C’est vrai que des gens retournent leurs vestes pour des interets personnels, mais c’est pas une generalité. Je connais des militants de leur parti qui defendront toujours les intérets de la Réunion. et ceux qui défendent l’intéret de la Réunion, ils sont pour le développement de leur pays, c’est la vraie gauche réunionnaise. Et dans la gauche réunionnaise, il peut y avoir des gens qui sont à droite, mais qui veulent que leur pays avance, et dans la gauche réunionnaise, il peut ne pas y avoir des gens qui disent qu’ils sont à gauche, mais qui veulent que la Réunion reste dans la misère : exemple, ceux de gauche qui ont fait gagner l’UMP et qui votent avec l’UMP.

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • Les socialistes réunionnais ne sont pas pire que ceux de métropole. Ceux sont les mêmes ; une gauche "bobo". J’attends les prochaines élections "nationales" pour lire et observer ce que va faire le PCR, l’Alliance car eux aussi m’ont bien déçu.
    Un peu de cohérence ne fera pas de mal.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com