L’invité(e)

« Honnêteté, intégrité, langage de vérité »

Marie-Claude Panon, remplaçante d’Eric Fruteau

Témoignages.re / 8 mars 2011

Pouvez-vous en quelques mots nous raconter votre parcours ?

- Née de parents militants, Jacques et Huguette Panon engagés et fidèles au PCR depuis la 1ère heure, j’ai vécu à leurs côtés toutes les luttes menées pour les avancées sociales à La Réunion. Dans un contexte alors difficile où les maîtres mots étaient violence, répression, fraude électorale et injustice. Malgré cela, leur enthousiasme n’a jamais faibli et leur engagement a toujours été aussi tenace. Forte de cet exemple, c’est tout naturellement que je les accompagnais aux réunions, meetings, porte-à-porte et à 18 ans j’ai voulu être dans un bureau de vote. S’ensuit une période où je me suis consacré à mes deux enfants tout en gardant un œil et une oreille attentifs à l’évolution de la politique à La Réunion et à Saint-André en particulier. En 2008, j’ai milité pour le changement après avoir observé les grandes évolutions dans le canton 2 de Saint-André depuis 2004. Depuis mars 2008, même si je ne suis pas une élue, je soutiens la politique municipale sur le terrain en m’impliquant dans différentes associations de quartier et notamment dans mon quartier d’origine Petit Bazar.

Quel est votre domaine de compétence ?

- Le métier d’infirmière à domicile que j’exerce depuis 1983, m’amène à côtoyer chaque jour les familles saint-andréennes, surtout celles qui vivent avec très peu de moyens ainsi que les personnes âgées. Je vois leurs difficultés à boucler les fins de mois, les frigos vides, les logements insalubres, des gens qui se passent de lunettes ou de soins dentaires fautes de moyens, des jeunes qui préfèrent se mettre à un petit boulot, souvent au noir, pour aider leurs parents au lieu de continuer leurs études… Souvent il suffit de peu pour débloquer une situation mais quand les gens sont en difficulté ils ont tendance à se replier sur eux-mêmes, ils ont honte aussi et n’ont plus le courage de chercher de l’aide. J’essaie du mieux que je peux de les informer et les orienter selon leurs besoins soit vers les services sociaux de la mairie soit vers les aides sociales du Conseil Général.

Pourquoi avoir pris cet engagement auprès d’Eric Fruteau ?

- Je connais Eric Fruteau depuis de nombreuses années. Ses parents et les miens étaient très proches et ont milité côte à côte au sein du PCR. J’ai suivi son parcours certes semé d’embûches mais toujours teinté de ténacité, de persévérance et de courage (syndicaliste, conseiller municipal de l’opposition pendant 13 ans avec une assiduité à toute épreuve, puis conseiller général depuis 2004 avant d’être notre maire depuis 2008). Il a toujours pratiqué des valeurs en politique que je partage et qui ont été déterminantes pour mon engagement auprès de lui : honnêteté, intégrité, langage de vérité, proximité avec la population et un grand esprit d’ouverture. C’est la politique telle que je la conçois, propre et sans démagogie.
J’ai aussi accepté parce que c’est une nouvelle expérience pour moi, d’un engagement plus poussé qui me permettra d’être un lien encore plus efficace entre la population et les compétences du Conseil Général.


Kanalreunion.com