L’invité(e)

L’Alliance pour une opposition constructive

Quelles perspectives pour la nouvelle mandature ?

Manuel Marchal / 26 mars 2010

À la veille de la première séance plénière du Conseil régional issu du scrutin de dimanche dernier, les élus de l’Alliance ont rappelé que si la majorité change, la réalité est toujours là : l’avenir de l’octroi de mer, des planteurs, des relations avec l’Europe et avec la France se négocieront au cours des quatre années à venir.

L’élection régionale a changé la majorité de la Région Réunion, mais les rendez-vous qui s’imposent à tous restent les mêmes. Comment défendre les intérêts des producteurs réunionnais et des communes menacés par la remise en cause de l’octroi de mer ? Quel avenir pour 4.000 planteurs et 26.000 hectares de canne à sucre dans le cadre du prochain Règlement sucrier ? Quel sera le contenu du partenariat avec l’Europe et la France dans le cadre du financement des investissements alors que la crise mondiale touche durement ces pays, poussant des pays d’Europe à une quasi-faillite ? Voici des dossiers essentiels pour l’avenir qui devront être traités par une majorité qui vient d’être élue.
C’est également dans ce cadre que va se construire la stratégie de l’Alliance. « Notre groupe d’élus va rester dans le respect strict d’un débat constructif avec la majorité », indique Paul Vergès.
Les élus de l’Alliance vont « défendre ce qui nous paraît essentiel », ajoute le président de la Région.
Il ajoute également que la liste conduite par Didier Robert a été élue en fonction d’un programme qu’elle ne manquera pas d’appliquer. Ce sont par exemple les billets d’avion à 500 euros, les 300 millions d’euros pour construire des piscines, stades et gymnases… tout cela permettra-t-il de maintenir le Plan pluriannuel d’investissements qui prévoit la construction des lycées notamment ? « Va-t-on maintenir 60% d’investissements dans le budget ? », interroge Paul Vergès ?
C’est l’heure de la responsabilité qui a sonné pour Didier Robert et ses amis, d’autant plus que « la brièveté du mandat ne permet pas de substituer les grands projets par autre chose ».

Manuel Marchal


Didier Robert invite 1.000 convives pour faire la fête à la Région

À la fin de la conférence de presse, Paul Vergès a évoqué la cérémonie d’installation de la nouvelle majorité au Conseil régional. Pour la première fois dans l’Histoire de la Région, une fête est prévue pour un millier de convives, avec deux écrans géants et trois orchestres.
Aujourd’hui, ce sera donc la fête à la Région, et c’est la première fois qu’une passation de pouvoir se déroulera avec un tel faste. Paul Vergès met en garde contre tout risque de débordement de la part des amis de Didier Robert : « nous ne tolérerons aucune insulte envers nos élus par respect pour l’institution », affirme Paul Vergès et de préciser que si, malgré les assurances reçues de la part de Didier Robert, de tels faits se produisaient, « la cérémonie s’arrêtera immédiatement et elle n’aura pas lieu ».


Kanalreunion.com