L’invité(e)

L’apprentissage, une formation de terrain

France Moncoquet, jeune apprentie ingénieur du BTP

Sophie Périabe / 5 octobre 2010

France Moncoquet est une jeune Réunionnaise qui a choisi une voie plutôt masculine, elle est actuellement en apprentissage d’ingénieur du BTP.

Quel est votre parcours scolaire jusqu’ici ?

- Après mon Bac S, je me suis orientée vers un DUT Génie Civil. Ensuite, je pensais me diriger vers une licence professionnelle pour approfondir mes connaissances et expériences, mais j’ai entendu parler de cette école, c’était lors des "coulisses du bâtiment". Une école d’ingénieur du BTP à La Réunion, je me suis dit pourquoi pas. J’ai donc passé le concours et j’ai été retenue.

Comment se passe votre formation ?

- Pour l’instant bien, j’ai signé un contrat d’apprentissage de 3 ans dans une entreprise à Sainte-Clotilde. Nous sommes actuellement dans une phase de préparation de chantier pour le RSMA de Terre-Sainte. Et comme je suis Saint-pierroise, ça tombe bien.
Durant ces 3 ans, nous devrons effectuer un stage de 3 mois en métropole. Je serais 2 semaines à Nanterre et 5 semaines dans un bureau d’études à Lyon.

Vous avez choisi de travailler dans un univers "masculin", comment cela se passe ? On vous donne facilement des responsabilités ?

- Oui, ça se passe bien. Pour l’instant, je suis dans les bureaux pour la phase de préparation mais ensuite, je serais amenée à être sur le terrain en tant qu’assistante-conductrice de travaux. J’ai déjà fait des stages donc je connais comment ça se passe.

Actuellement, le BTP traverse une crise sans précédent, pensez-vous trouver un emploi après vos 3 années d’études ?

- J’espère trouver un emploi ici. Une entreprise a pris la peine de me former durant 3 ans, j’espère donc qu’il y aura quelque chose au bout. Je crois que la situation va changer.
Et même si ce n’était pas le cas, ça ne me gênerait pas de partir travailler ailleurs.

 Propos recueillis par Sophie Périabe 


Kanalreunion.com