L’invité(e)

La retraite est étroitement liée à l’activité des jeunes

Fabrice Tandrayen, président de l’Association réunionnaise des retraités

Témoignages.re / 18 septembre 2010

Le président de l’ARPA constate que la réforme des retraites qui vient d’être votée par les députés risque d’accroître les inégalités à La Réunion.

Quelle est aujourd’hui la situation des retraités après avoir appelé le gouvernement pour le versement des retraites en début de mois ?

- Rien n’a vraiment changé, je me demande si le gouvernement nous prend au sérieux, ou pas. Pourtant, je continue de relancer le gouvernement par le biais de courriers, j’assiste à des réunions et des rencontres avec mes adhérents et les présidents des 220 clubs de La Réunion, je n’abandonne pas le combat.

Le versement des retraites le 1er du mois permettrait aux personnes âgées de mieux gérer leur argent au niveau des prélèvements bancaires des paiements des factures et permettrait un alignement sur les autres versements que sont les salaires, prestations familiales…

A ce titre, j’envisage de rencontrer le nouveau préfet pour lui faire un bilan de nos actions et demandes en faveur du bien-être des personnes âgées dans l’île. J’avais auparavant un très bon contact avec l’ancien Préfet Pierre-Henri Maccioni, je souhaite que la communication soit aussi favorable avec M. Michel Lalande.

Mon combat est précieux et a du sens, car je crois que les personnes âgées en Métropole sont dans de meilleures conditions qu’ici. Certes, la santé publique s’améliore dans l’île, mais il ne faut pas oublier que nous sommes pénalisés par rapport au coût élevé de la vie ici, s’ajoute aussi la situation géographique de l’île qui entraîne quelquefois l’isolement de nos gramounes.

Je crois qu’il faudrait innover en matière de santé publique en faveur des personnes âgées à La Réunion. Il faut que le gouvernement s’investisse et donne beaucoup plus de moyens financiers au Conseil général qui, lui, devra redistribuer aux associations qui interviennent dans le secteur en matière de prévention et des activités ludiques. Avec ces moyens, le Conseil général devra pérenniser et augmenter les travailleurs sociaux qui interviennent auprès de nos séniors. Il reste encore beaucoup d’effort à faire en matière de logement, d’accessibilité aux droits…

Nous étions en retard en matière d’égalités sociales en faveur des personnes âgées, il faut réduire la fracture et non pas continuer à l’accentuer.

Quel impact aura cette nouvelle réforme des retraites sur nos gramounes ?


- La France joue à un jeu dangereux en accordant aux banques des aides publiques qui favorisent la spéculation et ne servent pas l’emploi et la croissance réelle, d’où le surendettement de l’État. Les personnes âgées ne doivent pas être les boucs émissaires de ce système.

Avec l’usure et la pénibilité de leurs métiers, ils méritent de partir à la retraite et de profiter de leurs cotisations, de leur “petite retraite”.

Je souhaite que chaque député qui a voté pour l’âge de la retraite à 67 ans mesure son geste, pour moi, elle est intolérable.

De plus, chez nous, ça risque de créer encore plus un fossé et des inégalités sociales. Nous sommes le département de France qui possède le plus gros taux de chômage chez les jeunes et, paradoxalement, nous voulons faire travailler nos séniors encore plus. De même, avec l’âge, le corps devient de plus en plus fragile, il faut laisser la place aux jeunes qui sont dans la force de l’âge. Notre île est très concernée par les maladies telles que le diabète, le cholestérol… dommage que les spécificités qui handicapent l’île ne sont pas prises en compte.

La retraite est étroitement liée à l’activité des jeunes. Je suis pour une Réunion qui fait travailler ses jeunes et fait profiter nos séniors du cadre exceptionnel de l’île (exemple : le tourisme gramounes, les sorties du dimanche…)

Pensez-vous participer à la mobilisation du 23 septembre ? Dans quel but ?

- Oui, je participerai, mais je ne compte pas mobiliser les personnes âgées sous le soleil et dans la rue. Ce sont des gens fragiles. Je pense avoir leur confiance pour être leur porte-parole. En revanche, je compte mettre en place un groupe de réflexion avec les présidents de clubs pour apporter au préfet notre avis sur les retraites… Je veux mener une réflexion intelligente et en concertation avec nos gramounes.


Kanalreunion.com