L’invité(e)

« Le développement durable est un élément important du développement de La Réunion »

Jean-Roger Perrot, candidat de l’Alliance

Céline Tabou / 10 mars 2010

Jean-Roger Perrot œuvre pour le sport et les sportifs réunionnais, afin qu’ils bénéficient des mêmes droits qu’en France métropolitaine. Cet ancien directeur d’école souhaite également que les grands projets soient mis en place pour le développement de La Réunion.

Jean-Roger Perrot, quel est en quelques mots votre parcours ?

- J’ai fait l’école normale de 1966 à 1972, de laquelle j’ai reçu le CFEN (Concours de Fin d’étude de l’École Normale). Mon premier poste était au Guillaume à Saint-Paul en tant qu’instituteur. J’ai par la suite continué dans l’éducation, dans des écoles à Grand Fond, Bras Panon ou encore Saint-Benoît. Je suis revenu à La Possession en 1992, comme directeur de l’école primaire Jean Jaurès. J’y suis restée dix ans. Je suis retraité depuis août 2009.

Quelles sont les raisons qui vous ont amené à vous intéresser à votre domaine de compétence ?

- J’ai débuté en 2001, lorsque j’ai intégré l’équipe de Roland Robert, Maire de La Possession. Je travaille surtout dans le domaine sportif, particulièrement dans le handball, discipline que j’ai pratiquée en amateur depuis ma jeunesse.
Je fais partie de la Ligue réunionnaise de Handball, et préside la Ligue Jeunesse de Handball. J’ai de l’expérience dans le domaine associatif, notamment grâce au travail que j’ai fait dans des Clubs de Handball, dont celui de La Possession, dont je suis le vice-président. Ce cadre associatif m’a permis de travailler auprès des enfants, avec le handball.

Comment pensez-vous contribuer au projet réunionnais de développement durable ?

- Le développement durable est l’un des projets les plus importants de l’Alliance. Le tram-train en est un exemple concret. Je soutiens pleinement ce mode de déplacement qui protège l’environnement et qui lutte contre la pollution. L’utilisation des énergies nouvelles telles que le vent, la mer, et le soleil est nécessaire pour La Réunion. Les nombreuses coupures de courant sont dues à la quantité insuffisante d’électricité, l’autosuffisance énergétique est donc nécessaire au développement de La Réunion.
Je suis également pour la route du Littoral. Le développement durable est incontestable, cette route va permettre un meilleur lien entre l’Est et le Nord. Elle doit être réalisée au même titre que la route des Tamarins.
Je trouve que la MCUR est un projet important, parce que l’on parle souvent de la protection du patrimoine de La Réunion. Je pense que la MCUR sera un organisme qui remettra en place le patrimoine réunionnais (culture, société, histoire...). Ce sera un endroit où les générations futures pourront venir s’informer sur la culture et l’histoire réunionnaises.

Propos recueillis par Céline Tabou


Kanalreunion.com