L’invité(e)

« Les Réunionnaises et les Réunionnais doivent par ailleurs pouvoir accéder à des postes à responsabilités »

L’alliance des jeunes pour la formation et l’emploi à La Réunion

Jean Fabrice Nativel / 5 décembre 2009

Pas de doute nou lé kapab fé in bon pé zafèr et de prendre surtout nout lav’nri an min ! Pour preuve l’alliance des jeunes pour la formation et l’emploi à La Réunion où de jeunes réunionnais et réunionnaises après concertation avec d’autres jeunes réunionnais et réunionnaises ont pensé “Nou lé kapab”. Un projet pour l’avenir de la jeunesse. À la veille de leur action à Saint-Denis, ils et elles – bien qu’au four et au moulin – prennent le temps d’une pause pour discuter.

La première rencontre de la jeunesse réunionnaise a lieu demain matin. Comment vous est venue l’idée d’une telle initiative ?
– Les manifestations de ce début d’année ont permis de mettre en évidence le malaise profond au sein de la jeunesse réunionnaise, alors en tête de cortège. Les étudiants et lycéens sont organisés autour de structures qui leur permettent de s’exprimer et de porter leurs revendications. La situation est différente pour les autres jeunes. Pourtant, ils sont eux aussi assaillis de problèmes, qu’il s’agisse de formation, de l’emploi ou encore du logement.
Face à l’absence d’atelier sur la jeunesse lors des États-généraux de l’Outre-mer, nous avons décidé de parcourir l’île afin de recueillir les doléances de toute la jeunesse réunionnaise, bien au-delà des étudiants, car les jeunes réunionnaises et réunionnais sont La Réunion de demain. De ces rencontres, est né le projet intitulé “Nou lé kapab”. Déposé aux États-généraux, remis aux conseillers du premier ministre, envoyé au président de la République, la bataille est désormais bel et bien lancée : nous sommes résolus à faire entendre les revendications et propositions de la jeunesse.
Aujourd’hui, de nombreuses rencontres continuent à enrichir ce projet en y ajoutant de nombreuses propositions. Mais il demeure aussi important, de se rencontrer toutes et tous afin d’échanger, de construire et de porter le projet de la jeunesse réunionnaise pour l’avenir de la Réunion.

C’est de la jeunesse qu’il sera question à ce rendez-vous ! Et bien parlez nous d’elle…
– Aujourd’hui, on constate une grande détresse au sein de la jeunesse. Avec un jeune sur deux au chômage, la question de l’emploi est au cœur des préoccupations de notre jeunesse.
Ce malaise est renforcé par un manque de moyens d’expression. La jeunesse a d’une part, besoin de s’exprimer et d’autre part, elle a besoin d’être écoutée.
Si l’on parle souvent de la jeunesse, c’est en général en son absence . Aujourd’hui nous nous organisons autour d’un projet, pour construire La Réunion de demain. Notre région a la chance de compter au sein de sa population une grande partie de jeunes, cet aspect est d’ailleurs souvent mis en évidence, mais dans les faits, elle est oubliée, mise sur le côté.
Ces réactions paraissent invraisemblables surtout quand on sait le potentiel que notre jeunesse représente notamment en tant que force de propositions.

… et de vos projets pour la mettre an lèr ?
– Le projet “Nou lé kapab” comporte différentes propositions, dans différents domaines afin de répondre aux problématiques auxquelles est confrontée la jeunesse réunionnaise. Parmi elles, des mesures concernant l’emploi et la formation.
En matière de formation, il est important de les adapter en fonction des besoins réels de l’île. Pour cela, un état des lieux qui détermine les filières porteuses d’emplois est nécessaire.
Concernant la mobilité, elle doit être choisie, préparée, accompagnée, du départ au retour et non imposée comme c’est le cas actuellement.
Les structures d’accompagnement des jeunes dans la recherche de formations et d’emplois doivent se développer, car elles ont depuis quelques temps, montré leurs limites.
Enfin, les jeunes formés à La Réunion doivent avoir la possibilité d’occuper un emploi sur place. Les Réunionnaises et les Réunionnais doivent par ailleurs pouvoir accéder à des postes à responsabilités.

Jean-Fabrice Nativel


Kanalreunion.com