L’invité(e)

« Proposer un nouveau modèle de société »

Béatrice Leperlier, Alliance des jeunes pour la formation et l’emploi à La Réunion

Témoignages.re / 24 mars 2012

Béatrice Leperlier revient sur les raisons qui ont amené l’AJFER à soutenir la candidature du Front de Gauche.

Pourquoi l’AJFER a décidé de soutenir Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de Gauche ?
— C’est le candidat avec qui nous avons le plus de convergences. Depuis un an, à l’initiative de Jean-Luc Mélenchon, nous avons eu des échanges portant à la fois sur la situation locale, mais aussi sur les perspectives pour l’avenir et plus particulièrement sur la question de l’emploi. A ce sujet, a été actée la priorité politique à l’emploi local, la reconstruction du service public, tout mettre en œuvre pour permettre la création d’emplois en réponse aux besoins de la population, ou encore favoriser l’économie sociale et solidaire.
Nous sommes d’accord sur le point essentiel qu’il nous faut, face au déclin du régime actuel, proposer un nouveau modèle de société, en rupture totale avec ce qu’il se fait actuellement. On ne pourra pas résoudre les problèmes auxquels nous sommes confrontés (chômage, précarité, exclusion…) avec de simples pansements. La proposition d’une nouvelle République va dans ce sens.

Vous étiez avec lui pour déposer ses parrainages au Conseil constitutionnel, comment s’est déroulé cet événement ?
— J’ai voulu que mon parrainage soit aussi un soutien à Jean-Luc Mélenchon, candidat de gauche qui prône la rupture avec tout ce qui se fait depuis des années et la reprise du pouvoir par le peuple. L’accompagner au Conseil constitutionnel a été un grand moment d’émotions.
Ça a été un honneur d’accompagner le candidat au dépôt des parrainages, moment important, comme « une inscription à la grande école », pour reprendre ses mots.
Avant d’entrer dans le Conseil constitutionnel, il a déclaré à la presse que ma présence à ses côtés symbolisait pour lui un message important, à savoir « le relais entre les générations ». Aussi, à la sortie du Conseil constitutionnel, il a indiqué que « c’est un message républicain et fraternel que j’adresse à l’ensemble de nos compatriotes des Outre-mer et de La Réunion en particulier ».

L’AJFER a participé à la manifestation place de La Bastille. Quel est désormais le programme pour les jours et semaines à venir ?
— Notre présence à la marche pour la 6ème République a été très marquante. Plus de 100.000 personnes, rassemblées autour d’une même envie, celle de changer en profondeur notre société. On sent un véritable engouement autour de la campagne de Jean-Luc Mélenchon, les gens viennent en famille, avec leurs revendications, leurs pancartes empreintes d’imagination. C’est une évidence, il se passe quelque chose.

C’est très encourageant de voir tout ça, et c’est fort de cette motivation hors normes que nous revenons à La Réunion. Le but est de faire renaître ici l’espoir et l’engagement de tous les citoyens pour un avenir meilleur, le choix de l’indignation au lieu de la résignation, l’audace au lieu de la peur.

Dimanche, Jean-Luc Mélenchon sera à La Réunion, il est important pour nous que les personnes qui se reconnaissent dans son discours, mais aussi celles qui ne le connaissent pas forcément viennent écouter ce qu’il a à dire. Dans les semaines qui viennent, nous pensons qu’il est important de démocratiser ses propositions pour l’Outre-mer et la France, car elles sont malheureusement encore trop peu connues de la population. Sur Internet, dans les marchés, dans les familles, partout, nous irons chercher le peuple là où il est pour l’appeler à reprendre le pouvoir !


Kanalreunion.com