L’invité(e)

Radja Veloupoulé, « développer l’agriculture et la zone urbaine du canton sont primordiaux »

Canton de Domenjod-La Bretagne

Céline Tabou / 24 février 2011

Radja Véloupoulé est le candidat soutenu par l’Alliance dans le canton de Domenjod-La Bretagne à Saint-Denis. Présentation de son projet et questions à sa suppléante, Bélinda Adékalom.

Que souhaitez-vous changer dans votre canton, mais également votre commune, et pour tous les Réunionnais ?


- Le canton pour lequel je me bats va de Domenjod à la Bretagne, il est la représentation en densité de toute La Réunion. Il y a la zone agricole et la zone urbaine avec Domenjod. Nous avons plusieurs propositions pour changer les choses pour les Dionysiens, et les Réunionnais.
Au niveau agricole, nous voulons instaurer une retenue collinaire, car les problèmes de l’eau vont être récurrents au fur et à mesure. La Réunion a un record de pluviométrie, mais toute l’eau est rejetée dans l’océan, nous voulons que cette eau soit récupérée pour l’arrosage ou donnée aux animaux. De plus nous souhaitons développer les produits locaux, tant animal que végétal, pour les cantines scolaires de l’île.
Au niveau urbain, nous voulons résorber les problèmes de logements qui sont de la compétence du Conseil général. Nous demandons l’aménagement et la viabilisation des terrains pour le logement, mais aussi pour l’agriculture. De plus, nous voulons résorber les logements précaires.

En quoi le Conseil général peut-il être un levier pour atteindre ce changement ?


- Les thèmes évoqués précédemment relèvent de la compétence de l’État. Pour le transport, nous demandons à ce qu’une carte de libre circulation soit attribuée non seulement aux personnes âgées, mais également aux chômeurs et aux jeunes de moins de 25 ans ? De plus, nous voulons que le chèque santé, la veille sanitaire et l’APA soient maintenus et développés.
Dans le domaine de la culture, nous souhaitons un pacte loisirs pour permettre de démocratiser la culture et voulons instaurer la langue créole sur les panneaux de signalisation et dans les administrations. Concernant le sport nous voulons un pôle d’excellence avec des initiations internationales, avec la présence de star réunionnaise du hand-ball, football, gymnastique et d’autres encore.

Céline Tabou


Bélinda Adékalom

« Apporter un changement à tous les Réunionnais »

Bélinda Adékalom évoque les actions qu’elle souhaite concrétiser pour le bien-être de la population.

Quel est votre domaine de compétence ?


- Je travaille surtout dans le social. Ayant été animatrice durant des années, j’ai par la suite reçu la direction d’un centre d’animation. J’aimerai développer des activités pour les jeunes de 12 à 25 ans afin de leur trouver des activités et des centres de loisirs, pour éviter qu’ils ne traînent dans la rue et ne dévient de la route. Pour cela mettre en place des Opérations ville-vie-vacances pour les jeunes afin de les accompagner dans leurs études, et lutter contre l’illettrisme.
Concernant les personnes âgées ayant perdu de la famille, et vivant seules, j’aimerais que des maisons de retraite soient développées dans le canton, mais également dans toute l’île.

Pourquoi avoir pris cet engagement auprès de Radja Veloupoulé ?


- C’est un homme ouvert, et sympathique. Nous nous sommes rencontrés lors de cérémonies religieuses et à l’Alliance. Je me suis rendue compte qu’il portait le même combat que moi. De plus, travailler avec lui pourra apporter un changement au canton, à la commune, mais aussi à toute La Réunion.

Céline Tabou


Kanalreunion.com