L’invité(e)

« Rassembler les familles réunionnaises sans aucune distinction »

Idriss Issop Banian, président du Groupe de Dialogue Inter-Religieux

Témoignages.re / 25 septembre 2010

A l’occasion de la Journée de la Fraternité ce dimanche 26 septembre, Idriss Issop Banian, président du Groupe de Dialogue Inter-Religieux (GDIR) de La Réunion, nous explique les raisons de cette journée.

Pouvez-vous expliquer en quelques mots en quoi consiste cette Journée de la Fraternité ?

— Il s’agit de la seconde édition de la Journée de la Fraternité, nous allons renouveler cet évènement tous les ans, afin de rassembler les familles réunionnaises sans aucune distinction religieuse ou raciale. Développer le vivre ensemble, car La Réunion réunit une diversité culturelle et religieuse importante. On se côtoie sans se connaître, le but du GDIR est le dialogue religieux, mais, au-delà, c’est le dialogue entre les familles de La Réunion.

Que pouvez-vous nous dire de ce vivre ensemble à La Réunion ?

— Le vivre ensemble existe bel et bien, et il faut le développer par des initiatives de ce genre, et des gestes concrets, d’où l’idée de cette Journée de la Fraternité. Par la suite, nous allons demander aux collectivités de créer un espace de fraternité dans chaque commune. Il existe une Journée de la Liberté, et d’autres fêtes religieuses, nous aimerions une Journée réunionnaise dans chaque commune de l’île. Il faut que le concept soit approprié par les communes, pour célébrer le vivre ensemble.

Cette cohésion pourrait perdurer malgré la crise ?

— La crise sociale peut créer un mouvement de désespérance, mais je veux croire à des lendemains meilleurs, et la solidarité entre les Réunionnais. En ces temps difficiles, il faut sortir du désespoir, et être solidaires pour consolider cette cohésion. Alors, que l’on parle du patrimoine, on a reçu le label de l’UNESCO, mais il est essentiel que la biodiversité humaine soit aussi consolidée et reconnue sur le plan international. Car c’est un patrimoine permettant de construire l’avenir de La Réunion, grâce à ce vivre ensemble.
Il ne s’agit pas seulement de religieux, mais d’une union entre les Réunionnais, au-delà des religions. La fraternité est un idéal religieux et républicain, tous les Réunionnais peuvent partager et vivre ensemble cet idéal. Il ne faut pas que ce soit simplement un mot, car la fraternité est un sentiment de solidarité et de dialogue.

Propos recueillis par Céline Tabou


Kanalreunion.com