L’invité(e)

« Se déplacer à vélo chaque fois que c’est possible est bon pour le développement durable »

Lucien Biedinger, secrétaire du Comité Réunionnais de Promotion du Vélo

Témoignages.re / 8 septembre 2009

Il y a quelques jours, la presse en France a parlé de la randonnée effectuée en août dernier en tandem par Simone et Lucien Biedinger à travers la Métropole. Un parcours de 1.140 kilomètres en onze jours entre Saint-Gaudens (Midi-Pyrénées) et Colmar (Alsace). Simone est secrétaire de l’association Trans’Port Vélo Ville et conseillère municipale au Port ; Lucien, ancien responsable de la Rédaction de “Témoignages”, est secrétaire du Comité Réunionnais de Promotion du Vélo (CRPV), présidé par Philippe de Cotte. Il est notre invité aujourd’hui, à l’occasion de la présentation à la presse par les représentants de l’État et des collectivités réunionnaises du programme de la Semaine Européenne de la Mobilité (16–22 septembre 2009).

Quel était le sens de cette randonnée en tandem, sur une centaine de kilomètres par jour en moyenne, depuis le Sud-Ouest de la France jusque dans le Nord-Est ?

- Comme nous l’avons expliqué aux deux quotidiens d’Alsace qui nous ont interrogés à ce sujet, il y avait d’une part un côté personnel à cette belle aventure, dans laquelle nous avons décidé de nous lancer à l’occasion du 40ème anniversaire de notre mariage et de notre “seconde naissance”, à savoir notre arrivée à La Réunion. Ce furent donc 11 jours de vacances très agréables à pédaler ensemble dans la même direction, à découvrir des paysages très variés et attrayants, à rencontrer des gens très différents et sympathiques. Mais d’autre part, cette randonnée avait également une signification “politique”, dans le sens le plus “noble” de ce terme : valoriser les déplacements à vélo pour les besoins quotidiens comme pour les loisirs. C’est une manière de prouver que se déplacer à vélo chaque fois que c’est possible sur de petites distances et aussi sur de plus longs trajets est bon pour le développement durable.

Pourquoi ?

- Comme l’expliquent tous les scientifiques, médecins et autres spécialistes de ces questions, les moyens de déplacements actifs, comme le vélo, sont très utiles pour la santé physique et mentale, pour réduire les dépenses inutiles, pour préserver l’environnement et pour renforcer les liens sociaux. Et quand deux “vieux” pas très sportifs comme nous peuvent trouver du bonheur à faire 100 km par jour en tandem pour aller d’un point vers un autre, cela montre que presque tout le monde peut faire quelques kilomètres à vélo chaque jour pour aller travailler, faire ses courses, voir des proches, etc…

L’édition 2009 de la Semaine Européenne de la Mobilité sera-t-elle une occasion pour faire progresser la politique de la multimodalité et de l’intermodalité des déplacements à La Réunion ?

- C’est ce que souhaitent notamment les militants de la cause du vélo, du développement durable et de nombreux autres Réunionnais, comme l’a montré notamment leur participation massive à la balade à vélo organisée par la Région sur la route des Tamarins le 14 juin dernier. La volonté politique de nos élus et des services de l’État doit continuer à progresser afin de renforcer le partenariat institutionnel visant à faire de La Réunion une île cyclable. La mobilisation des citoyens et du mouvement associatif doit également avancer dans ce sens, si nous ne voulons plus subir les effets néfastes de la domination du tout-automobile dans notre pays.


Kanalreunion.com