L’invité(e)

Steven De Clerq : « Aujourd’hui tous au FIJR, demain tous ensemble face aux injustices sociales, tous ensemble pour notre avenir »

Festival international de la jeunesse réunionnaise J-6

Céline Tabou / 8 juillet 2011

Membre du Comité de pilotage du Festival international de la jeunesse réunionnaise, Steven De Clerq a participé au Festival mondial de la jeunesse et des étudiants en décembre 2010, cette fois-ci, il a souhaité participer au FIJR pour pousser.

Pourquoi vous êtes-vous engagé dans cet évènement ?

— L’engagement et le don de soi sont des valeurs qui devraient être universelles. En s’engageant dans un évènement tel que le Festival international de la jeunesse réunionnaise, je peux non seulement faire entendre ma voix en tant que jeune citoyen, mais cela me permet aussi de crier haut et fort que la jeunesse réunionnaise évolue, apprend et s’améliore de jour en jour.

Aujourd’hui, en tant que jeune Réunionnais, je ressens le besoin de m’investir, car qui mieux que la jeunesse peux prétendre, aujourd’hui, dessiner notre futur, pour notre île, pour notre avenir. Le FIJR, c’est un peu comme le microphone de toute une jeunesse, trop souvent utilisé, mais jamais réellement considéré.

Selon vous, quels sont les objectifs visés pour le FIJR et La Réunion ?

— La politique doit être un outil de gouvernance pour le peuple ! Aujourd’hui, trop de politiciens se servent de la politique à des fins personnelles ! De plus, aujourd’hui, nos représentants ne représentent qu’eux-mêmes. Lorsque l’on sait que les jeunes pèsent pour près de 1/5 de la population, on se demande où et surtout par qui est représentée la jeunesse ? En tant que jeune, j’ai souvent l’impression que les politiques se servent de nous comme électorat et nous oublient vite : nous et les promesses faites à la jeunesse. De plus, comment représenter la jeunesse lorsque l’on se rend compte qu’entre nous et nos “représentants”, nous avons la plupart du temps entre trois et quatre générations.

Aujourd’hui, selon moi, ce festival est là pour rappeler à La Réunion que ce sont toujours les mêmes qui sont au pouvoir, ce sont toujours les mêmes qui abusent de la confiance du peuple et ce sont toujours les mêmes qui trompent le peuple pour être réélus après avoir trompé plusieurs fois ses riverains !

Comment pensez-vous que les objectifs visés soient mis en place sur le long terme à La Réunion ?

— Le FIJR lance le débat sur notre système et propose à chaque Réunionnais de donner son avis, ses idées, ses propositions face aux problèmes qui s’abattent sur La Réunion, et ce sont nous, les jeunes, qui devrons bientôt résoudre tous ces problèmes. Il ne faut pas oublier que la jeunesse, c’est l’adulte de demain !

Tout le monde a son mot à dire face au système actuel, le FIJR doit être là pour ça. Aujourd’hui, tous au FIJR, demain tous ensemble face aux injustices sociales, tous ensemble pour notre avenir et celui de la jeunesse, ou tout simplement tous ensemble face aux ennemis de nos droits fondamentaux !

Propos recueillis par Céline Tabou


Kanalreunion.com