L’invité(e)

Un repas offert aux personnes sans abri du quartier

Rolande Lacassagne, Présidente de Bonne entente des Camélias

Jean Fabrice Nativel / 21 décembre 2009

Sans sou, du moins avec ses sous, Rolande Lacassagne, la tonique Présidente de l’association Bonne entente des Camélias, avec le concours de sa famille et bénévoles, ont invité des personnes sans abri du quartier à partager un repas de fête samedi midi à la Mairie annexe de Montgaillard (Saint-Denis). Un beau geste de la part de cette retraitée qui invite demain à un thé dansant.

Vous êtes très sollicitée — cela se voit — mais dîtes nous deux p’tits mots sur Bonne entente des Camélias ?

- Notre association bientôt fêtera sa première année d’activité. Notre but est avant tout d’accompagner les personnes dans leur vie. On se rencontre deux fois par semaine — le mardi et le mercredi. C’est l’occasion pour nous d’échanger et, suivant les situations, de trouver la marche à suivre. On danse et sort aussi ! Pour tout vous dire, on essaie de vivre.

Sur cette idée de repas, vous pouvez nous en dire plus ?

- De nos jours, des personnes rencontrent des difficultés — dans notre quartier aussi. On a constaté que certaines d’entre elles ne mangent pas à leur faim. Le moins que l’on puisse faire, c’est de leur offrir un repas en cette fin d’année. Mon fils — en congés — et moi — retraitée — avons, avec nos sous, décidé de cette action. Des proches et des amis sont venus nous aider et je les remercie.

Pas de temps à perdre, voilà la présidente partie rejoindre l’équipe qui débarrasse les tables et de passer le relais à celle qui fait la vaisselle. Bouteille à la main, une autre équipe sert du soda avant qu’une propose café et gâteau. Personne ne fait la fine bouche. Tout est bon ! Merci madame, disent les personnes.

Samedi midi, les portes de Bonne entente des Camélias étaient ouvertes à tous.

Rolande Lacassagne et des bénévoles ont décidé de prendre le chemin de l’aide à la personne sans moyen, pourrait-on dire. Sauf qu’ils ont de la volonté et comptent tout entreprendre pour mener leur action jusqu’au bout.

Jean-Fabrice Nativel



Un message, un commentaire ?



Messages






  • bravo, ma tante
    il est plus indispensable aujourd’hui de mettre en avant la solidarité
    Notre île a toujours porté en elle ces valeurs de partage, d’entente. Ton association Bonne Entente continue le combat qu’ont mené nos zancet dans un esprit de générosité, de cohésion, de solidarité pour faire face aux difficultés rencontrées. C’est dans la cohésion que nos zancet ont vaincu l’esclavage colonial. Ensemble, avec nos valeurs ancestrales, allons mener une belle croisade contre la pauvreté. BRAVO MA GRANDE TANTE ;

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com