La Réunion : des séquelles de l’époque coloniale ?