Le mot du CAUE

Entretenir son parquet, c’est facile !

CAUE / 3 mars 2012

L’entretien de sols en parquet est réputé difficile. Il existe pourtant des solutions simples pour lui redonner de l’éclat. Il faut prendre en compte deux données déterminantes : la finition qui a été appliquée (vernis, huile ou cire) et l’usage que l’on en fait. Si vous en prenez soin régulièrement, votre parquet survivra de longues années !

Vitrification activée !

La vitrification d’un parquet est importante afin de le protéger des agressions du quotidien. Cette technique consiste à appliquer au moins deux couches de vernis spécial sur un parquet poncé au préalable. La vitrification a trois fonctions principales : protéger votre parquet de l’usure, faciliter son entretien et lui donner un apprêt brillant. Entretenu régulièrement, votre sol ne nécessitera pas de nouvelle vitrification avant une bonne dizaine d’années pour les excellents produits ! A la fois esthétique et résistante, cette finition est la plus répandue.

Petit conseil : préférez les vitrificateurs en phase aqueuse aux produits en phase solvant. Ils sèchent plus rapidement, ne dégagent pas d’odeur et les outils pourront être nettoyés à l’eau.

Huile : une protection en profondeur

Les huiles pour parquets, très fluides, pénètrent dans le bois et le protègent contre les taches et les salissures.
C’est une finition "non filmogène", ce qui signifie qu’elle ne se limite pas à la surface du bois (contrairement à la cire). Elle présente cependant deux inconvénients par rapport à la vitrification : son coût et son irréversibilité (le bois étant imprégné en profondeur, un parquet huilé l’est définitivement).

Les parquets huilés demandent peu d’entretien. Ils doivent simplement être dépoussiérés régulièrement à l’aide d’un balai à franges légèrement humide.
Il est également conseillé de repasser une couche d’huile une à deux fois par an, selon le type d’huile et l’utilisation du parquet.

En cas de tache, il faut poncer la surface et appliquer de l’huile. Si vous constater des taches plus importantes, il faudra nettoyer le parquet avec une machine spéciale nettoyage de sols et du savon noir naturel.

Cire : une patine qui décline

Les parquets cirés offrent une patine et une odeur inimitables, mais ils présentent des inconvénients qui en limitent l’usage : ils sont fragiles, se tachent au contact de l’eau et sont glissants en cas d’application trop abondante.

Ils disparaissent donc peu à peu au profit des parquets vitrifiés et huilés, plus faciles d’entretien et plus résistants.

L’entretien d’un parquet ciré est simple… la plupart du temps. Il suffit de passer une éponge humide. Mais en cas de tache, il faut bien souvent poncer la surface avant de repasser une couche de cire.

Le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement est gratuitement à votre disposition pour vous informer sur ce sujet. Pour prendre rendez-vous avec l’un de ses architectes-conseillers, téléphonez au 0262-21-60-86. Vous pouvez également consulter son site internet www.caue974.com


Kanalreunion.com