Le mot du CAUE

« Le bois, c’est fragile » : faux !

Construire en bois : les idées reçues

CAUE / 22 avril 2011

Suite du dossier spécial “Construire en bois : les idées reçues”. Nous vous proposons de vous démontrer que l’idée, souvent négative, que vous vous faites de l’emploi du bois dans la construction n’est pas fondée ! Idée reçue de la semaine : « Le bois, c’est fragile ».

Ponts, marinas, pilotis, petits canots de pêcheurs… sont autant d’exemples qui démontrent la résistance du bois dans des environnements “hostiles”. Et que dire de nos cases traditionnelles bel et bien sur pieds plus de 100 ans après ! Ne sont-ce pas là les preuves même de la résistance du bois ?

En fait, pour éviter tout problème, il faut respecter une règle simple : choisir le bois en fonction de son usage.
Pour orienter son choix, il convient de s’arrêter un temps sur la conception de l’ouvrage, son implantation, son exposition aux aléas climatiques, et de déterminer la classe de traitement à laquelle il appartient.

Cinq classes permettent d’effectuer un choix en fonction des caractéristiques du projet :
Classe 1 : en intérieur
Classe 2 : en intérieur ou en extérieur sous abri
Classe 3 : en extérieur sans contact avec le sol (humidification fréquente)
Classe 4 : en extérieur en contact avec le sol (humidification permanente)
Classe 5 : en contact avec l’eau de mer

A La Réunion, les bois devront être systématiquement traités une classe au-dessus de ce qui est réglementairement préconisé pour la métropole.
Le label CTB-bois + a été créé pour assurer au consommateur que les performances du bois le rendent apte à l’usage pour la ou les classes d’emploi mentionnées.

Des bois traités contre les termites

Si certains bois sont naturellement résistants, d’autres doivent, pour renforcer leur durabilité, recevoir un traitement de préservation. Il aura pour rôle de le protéger des attaques biologiques et d’allonger considérablement sa durée de vie.

A La Réunion, la majorité des bois (pin sylvestre, sapin, épicéa… ) importés ou transformés localement est traitée par autoclave. Ce système est destiné à faire pénétrer les produits de traitement dans les canaux et cellules du bois. Il ne modifie pas les caractéristiques mécaniques du matériau et offre une résistance aux insectes xylophages (termites compris) et aux champignons lignivores.
La plupart des produits de traitement conféré par autoclave sont à base de cuivre. Le label CTB-produit + a été créé pour attester de leur “acceptabilité” en matière de santé humaine et d’environnement.

Respectez les règles de conception !

Choisir un bois traité en fonction des caractéristiques du projet ne constitue pas une fin en soi. Ainsi, si un bois traité est mal mis en œuvre, des problèmes peuvent quand même survenir (termites et champignons). Ne vous improvisez pas bricoleur. Faites appel aux professionnels.

Le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement est gratuitement à votre disposition pour vous informer sur ce sujet. Pour prendre rendez-vous avec l’un de ses architectes-conseillers, téléphonez au 0262.21.60.86. Vous pouvez également consulter son site internet www.caue974.com
Le CAUE vous informe également de sa présence au Salon de la Maison du 30 avril au 8 mai au stand D22.


Rendez-vous aux Jardins 2011

Le CAUE organise une Brocante de jardin dans le cadre de la manifestation nationale "Rendez-vous aux Jardins" le dimanche 5 juin 2011 à partir de 7h30 sur le parking du CAUE, 12 rue Monseigneur de Beaumont.
Inscriptions : 0262-21-60-86 ou courrier@caue974.com


Kanalreunion.com