Le mot du CAUE

« Le bois c’est plus cher que le béton » FAUX !

Construire en bois : les idées reçues

CAUE / 20 mai 2011

Suite du dossier spécial "Construire en bois : les idées reçues". Depuis quelques semaines, nous vous proposons de vous démontrer que l’idée, souvent négative, que vous vous faites de l’emploi du bois dans la construction n’est pas fondée ! Idée reçue de la semaine : « Le bois c’est plus cher que le béton ».

Sortez-vous de la tête que le bois est un matériau cher ! Si la construction d’une maison bois a autrefois été plus chère qu’une maison en béton (surcoût de 10 à 15%), ce n’est plus le cas aujourd’hui. À respect équivalent de toutes les réglementations, le bois n’est pas plus cher que le parpaing. Au contraire, il devient de plus en plus compétitif.
De nombreux avantages permettent de réaliser des économies sur le court terme et sur le long terme.

Préfabrication en atelier = diminution des frais financiers

Le chantier d’une construction en bois est beaucoup plus léger que celui d’une maison maçonnée : les éléments (panneaux de murs entiers ou partiels, pièces de charpente…) sont préfabriqués en atelier et montés sur place très rapidement.
Une maison bois peut être livrée en 4 à 5 mois, à comparer aux 10 mois que nécessite, en moyenne, une construction en béton. La rapidité de chantier permet de diminuer les frais liés à la main d’œuvre, à la production, à l’encadrement etc. Cet avantage permet également de réaliser des économies sur les intérêts du crédit de construction.
On peut aussi citer, sur le chantier même, moins de transports et l’utilisation limitée d’engins lourds, coûteux pour le budget... et pour l’environnement.
De plus, si vous êtes locataire, plus le chantier sera court plus vous économiserez de loyers. À l’inverse, si vous envisagez de louer, plus la maison sera louable rapidement, plus vite vous encaisserez vos premiers loyers.

Faible conductivité thermique = économies sur la facture d’électricité

Le bois permet en effet d’économiser l’énergie. C’est un matériau à "faible inertie". Contrairement au béton, le bois n’emmagasine pas la chaleur le jour pour la restituer la nuit. Chose qui permet de conserver une température agréable au sein de la maison. C’est ce qu’on appelle : le confort thermique naturel. Avec le bois, l’usage du climatiseur se voit considérablement réduit. La maison bois est donc plus économique sur le long terme.

Le bois = un matériau d’avenir

Grâce à ces avantages, on peut imaginer que le marché de la maison bois connaîtra une progression d’ici quelques années sur l’île. Et les futures réglementations y seront sans doute pour beaucoup.
D’ailleurs, depuis le 1er décembre 2010, la quantité de bois imposée dans les nouveaux logements a été multipliée par 10 ! Ainsi, pour les constructions dont le permis de construire est intervenu après cette date, il faut au minimum 20dm3/m2 de surface hors œuvre (actuellement 2dm3/m2) en bois. Après le 1er décembre 2011, l’obligation sera portée à 35dm3/m2. (Décret n°2010-273 du 15 mars 2010).


Kanalreunion.com