Le mot du CAUE

Les matériaux d’isolation

Témoignages.re / 17 décembre 2010

Isoler sa maison est une étape obligatoire et primordiale de la construction. Elle sert avant tout à améliorer le confort thermique et acoustique de ses occupants. Elle permet également de réaliser des économies d’énergie en limitant l’usage du climatiseur. Il existe de nombreux isolants aux caractéristiques très différentes. Tour d’horizon.

L’isolation a pour rôle de limiter l’apport de chaleur et de bruit extérieur au sein de la maison. Très encadré par la réglementation (RTAA Dom), le confort thermique doit s’adapter aux contraintes de votre habitation et à vos besoins.
Pour l’atteindre, une des solutions est d’utiliser des isolants aux qualités thermiques et acoustiques très performantes.

Ces isolants peuvent être classés par famille, on distingue : les isolants synthétiques, les fibres végétales et animales, les matériaux renouvelables et les isolants d’origine minérale.

Les isolants efficaces mais non sans impact

Les isolants synthétiques (polystyrène, polyuréthane), efficaces en terme d’isolation, sont très utilisés dans la construction à La Réunion. Ils ne présentent cependant pas que des avantages : leurs ressources ne sont pas renouvelables et ont des impacts sur l’environnement (recyclage impossible et dégagement de composés organiques volatils).
Les isolants minces réfléchissants (réflecteurs) sont également efficaces mais actuellement non agréés par la RTAA Dom : ils n’ont pas de lambda et on ne peut donc pas calculer la résistance thermique de la paroi.

Parmi les isolants d‘origine minérale figurent les laines de roche et laines de verre. Obtenues respectivement par fusion de roches volcaniques et de verre de récupération, elles sont efficaces, mais présentent quelques inconvénients. En effet, leur production nécessite une dépense d’énergie importante (énergie grise) et lors de leur mise en œuvre, des précautions non négligeables doivent être prises (port de gants, masque, lunettes…). De plus, les risques sanitaires ne sont pas inexistants.

Les matériaux d’isolation « écologiquement corrects »

Les matériaux d’isolation réputés « écologiques » sont issus de fibres végétales ou animales (chanvre, coton, lin, mouton) et de matériaux renouvelables (liège, ouate de cellulose). Ils sont peu voire pas utilisés localement, car ne présentant pas encore les garanties suffisantes pour pouvoir être employées en milieu tropical (risques de moisissures, carias …).
Ces isolants sont élaborés selon des procédés nécessitant de faibles dépenses d’énergie. Ils reçoivent des ajouts minéraux non toxiques (sel de bore, silicates) destinés à les protéger des insectes, champignons, rongeurs et des risques du feu.
Malgré leur efficacité en terme d’isolation thermique et acoustique, ces isolants engendrent parfois des inconvénients : certaines productions (coton) restent très polluantes, d’autres (mouton) nécessitent des additifs antimites plus ou moins toxiques.

La ouate de cellulose

Parmi les matériaux d’isolation renouvelables, la ouate de cellulose, fabriquée à partir de papiers recyclés, a fait son arrivée sur l’île en 2009. Grâce à sa densité élevée, la ouate de cellulose est capable de créer un grand déphasage et de limiter les surchauffes dans le logement.
Si cet isolant connaît un succès fulgurant en Europe, il est encore trop tôt pour juger de ses performances à La Réunion (risques de moisissures, si le point de rosée se trouve à l’intérieur de l’isolant). D’ici 2 ou 3 ans, les premières mises en œuvre sur l’île permettront d’attester de son efficacité réelle.

Le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement est gratuitement à votre disposition pour vous informer sur ce sujet. Pour prendre rendez-vous avec l’un de ses architectes-conseillers, téléphonez au 0262 21.60.86. Vous pouvez également consulter son site internet www.caue974.com.


Kanalreunion.com