Le mot du CAUE

Ventiler son logement

Le mot du CAUE

CAUE / 25 février 2011

Depuis le 1er mai 2010, la réglementation thermique, acoustique et aération applicable dans les DOM impose de nouvelles règles sur la ventilation des logements : chaque pièce principale de la maison doit pouvoir être ventilée naturellement par un système de ventilation traversante. Quelle importance de ventiler son logement ? Quelles sont les solutions possibles ? Éléments de réponse avec le CAUE.

La ventilation est une nécessité absolue dans nos logements, pour notre santé, celle de notre habitation et pour notre bien-être.

Pourquoi faut-il ventiler son logement ?

L’air intérieur d’un logement est chargé d’humidité et de particules provenant de l’activité humaine, du fonctionnement des appareils, des matériaux de construction… Certains polluants sont cancérigènes, allergènes ou provoquent de l’asthme. Sans ventilation suffisante, l’humidité et la condensation augmentent.
La ventilation va faciliter l’aération des locaux en favorisant le renouvellement de l’air du logement par l’évacuation de l’air vicié et son remplacement par de l’air frais. De cette façon, les odeurs et les fumées sont évacuées et on limite l’humidité ainsi que les dégradations liées à la condensation (peinture qui jauni, qui s’écaille, boiseries qui noircissent, etc.).

Votre bien-être dépend en grande partie de la température de votre habitation. Ventiler votre logement va permettre de conserver une température intérieure idéale et d’obtenir un bon confort thermique : ne pas avoir trop froid, ne pas avoir trop chaud, ne pas sentir de courants d’air gênants.
La quantité d’humidité présente dans l’air possède une influence importante sur votre bien-être. Sa quantité augmente avec la température de l’air, c’est pourquoi il est primordial de ventiler au maximum son logement pour limiter l’humidité.

Comment ventiler son logement ?

• La ventilation naturelle

La ventilation naturelle consiste à créer des courants d’air dans le logement simplement en ouvrant les fenêtres. Choisissez avec soin l’orientation des pièces et la disposition des ouvertures pour réaliser une ventilation traversante (ouvertures sur deux faces opposées).

Attention, les proportions des surfaces d’ouverture et leur disposition en façade sont imposées par la RTAADom. Renseignez-vous auprès de l’architecte-conseiller du CAUE pour connaître les modalités exactes de cette application.

• La ventilation mécanique contrôlée

Lorsque la ventilation naturelle n’est vraiment pas possible ou insuffisante, il est nécessaire d’installer un système de ventilation mécanique contrôlé : la VMC. Ces systèmes de ventilation mécanique sont équipés d’un moteur électrique qui actionne un ventilateur. L’air est mis en mouvement et se renouvelle en permanence dans la maison. Par exemple lorsqu’on allume l’interrupteur des toilettes.

La RTAADom prévoit également que des attentes pour des brasseurs d’air soient mises dans les pièces principales : prévoyez une hauteur sous plafond suffisante.

Le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement est gratuitement à votre disposition pour vous informer. Pour prendre rendez-vous avec l’un de ses architectes-conseillers, téléphonez au 0262.21.60.86. Vous pouvez également consulter son site internet www.caue974.com.


Kanalreunion.com