Libres propos

…Il en était manifestement toujours à se demander pourquoi il avait fait « ça » !

Témoignages.re / 12 octobre 2009

Vendredi dernier, j’avais choisi d’assister à l’installation du Conseil municipal de Saint-Paul et à l’élection d’Huguette Bello à une charge qu’elle avait acquise de haute lutte 16 mois plus tôt. J’honorais là l’invitation que m’avait faite Lynda Hoarau dont j’ai pu apprécier, quand j’étais président de l’O.M.S. du Port, les qualités professionnelles et le sens de la disponibilité. Bien vu, Huguette… En confirmant Lynda dans les fonctions de deuxième adjointe, tu sais pouvoir t’appuyer sur une militante tranquille et efficace, loyale et ouverte aux opinions des autres quand ces opinions contribuent elles aussi à bâtir l’œuvre de tous au service de l’intérêt général …
Vendredi à Saint-Paul, j’observais également Alain Bénard qui en était, manifestement, toujours à se demander pourquoi il avait fait ça !!!! « ça ? » : jouer à contester une élection dont il avait (oublié qu’il avait) la charge de l’organisation et voir que de 138, il en était désormais à 5.884 voix de retard ! Je me disais aussi, toujours en le voyant tapoter son portable à la recherche de quelques bien improbables SMS, qu’il serait dommage que d’autres que lui ne retiennent pas également la leçon qui vaut de ces scènes que l’opinion publique juge sévèrement quand on s’amuse à envahir une Mairie comme si on la considérait comme une chose un jour acquise définitivement par la grâce de la loi sur l’héritage !
Vendredi encore, j’ai apprécié que Cyrille Melchior présente ses félicitations à celle qui est la première magistrate de toute la population et qu’il dise clairement qu’il participera lui aussi, avec ses amis depuis leur rôle d’élus de la minorité, à la construction du Saint-Paul de demain. C’est ça la démocratie et il faut se féliciter qu’il y a de temps en temps des occasions pour que cela soit posé.

Enfin, et pour clore le chapitre saint-paulois de ce « libres propos », je ne résiste pas au plaisir d’écrire que j’ai trouvé que, dans son discours, Huguette a su donner de la hauteur à la fonction d’élus et qu’il était opportun qu’elle rappelle, citant Pierre Teilhard de Chardin, que « tout ce qui monte converge ». Etre Maire, être adjoint, être seulement élu n’est jamais simple. Ne pas le savoir est une faute…
C’était toujours Vendredi dernier, mais très tôt le matin, chez Sergio Erapa avec Daniel Vassinot, deux dirigeants de la Jeanne d’Arc. Il s’agissait pour mes deux amis de discuter de ce qui ressort de la décision de la Commission Départementale de Contrôle et de Gestion (CDCG) d’épingler 6 clubs de D1P, dont celui de la ville du Port pourtant reconnu pour ne pas faire dans les extravagances financières. Je ne pouvais qu’inviter mes interlocuteurs à se féliciter qu’il y a une autorité qui joue son rôle de sentinelle et qui crée donc les conditions pour que ceux qui ne veulent pas faire du n’importe quoi puissent anticiper. Nos budgets communaux seront de plus en plus tendus, donc de moins en moins disponibles. De même que la crise qui plombe notre économie va rendre plus rare la contribution des sponsors privés. Aujourd’hui plus que jamais, il importe que nos présidents de clubs se concertent et conviennent d’un code de conduite qui dira que devront être bannis tous les excès. Sans doute la Ligue Réunionnaise de Football aura-t-elle à revoir certains points du cahier des charges qu’elle impose à ses clubs et qui ouvrent la voie à bien des surenchères. J’ai très vite compris que cette opinion est très largement partagée par Sergio et Daniel et qu’ils entendent la porter à la discussion avec leurs pairs des autres villes.
Un dernier mot pour me féliciter que des dirigeants du Trois-Bassins Football Club, son Président Henry Sadeyen en tête, ont déposé plainte contre un supporteur du club pour propos racistes vis à vis de l’entraineur adjoint du club. C’est important qu’ils l’aient fait. C’est la moindre des choses que tous les sportifs s’en félicitent et le disent.

R. Lauret


Kanalreunion.com