Nou lé kapab

Plantons des arbres

Les Réunionnais éclaireurs dans la lutte pour l’environnement —1—

Manuel Marchal / 9 août 2011

Au moment où l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique va fêter ses 10 ans, il est intéressant de constater que cette création issue de l’initiative réunionnaise s’intègre dans une démarche globale. C’est ce que rappellent notamment les opérations de plantations d’arbres.

Nous célébrerons bientôt le 10ème anniversaire de la création de l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (ONERC). Présidée par Paul Vergès, cette institution a été créée suite au vote à l’unanimité de la loi proposée par le responsable réunionnais durant son mandat au Sénat.
Cette proposition de loi n’est pas le résultat de la conjoncture, elle s’est inscrite dans le prolongement d’une bataille commencée bien des années plus tôt à La Réunion.
En 1971, les combats contre la fraude électorale permettent que dans plusieurs communes, les opérations de vote ne se soient pas résumées à des bourrages d’urne pour désigner les candidats soutenus par le pouvoir. Au Port, à La Possession et à Saint-Louis, trois municipalités sont élues démocratiquement. Ce changement politique allait donner un moyen de changer fondamentalement La Réunion. Plusieurs avancées irréversibles vont ainsi être obtenues. L’une d’entre elles est la prise de conscience de la nécessité de défendre la biodiversité, et de valoriser l’environnement.
À partir de 1971, des initiatives politiques vont se déployer dans ce sens.
Un premier exemple est la plantation d’arbres…
Bien avant que ce sujet fasse la une de l’actualité, les Réunionnais étaient des éclaireurs dans ce domaine.

M.M.


Kanalreunion.com