Oté

Kréol épi fransé : dé kord déssi nout bob rényoné

Justin / 2 novanm 2010

Matante Zélida la ékrir Justin :

Mon shèr nové, mon spès salté,
Mi sort oir Saint-Denis koméla, sé Sin-Dni. Akoz pa ? Mé aprésa ? Mi pans pa ditou, l’ékol, i fo aprann nout kréol... vi k’ni koné sa dépi nou lété dann vant nout momon. Ni koz kréol avèk nout famiy, nout bann dalone é nout bann dalon. Lé déza byin é sa i sifi pou moin ! Foutor va ! La pa pars bann rouj-de-fon i kriy : "Kréol ! kréol ! kréol !" an sotan konm kabri déssi zot shèz dé gol ké zot na rézon. Tok ! Pran sa pou toi !

Justin la fé pou répons :

Mon vyé matant k’i koz touzour la boush rouvèr,
Alor i fo pa aprann kréol pars dépi dann vant nout momon, ni antann sa ? Bin, bann Shinoi ossi i antann koz shinoi dépi zot momon lé an voi d’famiy é bann fransé ossi, bann zanglé galman é toute lé zot parèy, é poitan zot i aprann lir, ékrir, épi zot i gingn zot l’instriksyon dann la lang zot lé éné. Pars, fransh vérité, i sava pa lékol pou aprann la lang solman. Matant, ou i pans pa la lang-la sé in zoutiy ? In zoutiy ékstra, mé in zoutiy kant mèm ! Konm di lo kont, in moiyin pou moiyéné.

Dé kord déssi nout bob Rényoné

A-par ksa, kèl plas lo kréol i doi pran ? Rantre nou ? Dann nout zardin ségré, dann nout l’intimité d’famiy ? Matant, li lé déza dann téat, dann la mizik, dann la vi ladministrasyon... i pé maryé an kréol. Akoz pa dann karo listoir, la zéografi, la filozofi, laprantisaz lo métyé, é lo rèst ? Bin lo fransé alor ? Kréol èk fransé, dé z’ami, dé dalon, dé kamarade, dé kord déssi lo bob bann Rényoné.

 Justin 



Inn modékri, inn ti lavi, inn komantèr ?



Bann modékri andann forom






  • Mon cher Justin, je ne m’appelle pas Zélida mais j’aimerais bien vous avoir pour neveu. Je suis une vieille dame zorey qui ai passé à la Réunion les plus belles années de ma vie, qui ai dû rentrer en métropole pour raisons de santé et qui le regrette bien ! Je lis votre chronique à peu près tous les jours, et je l’apprécie énormément. Hier encore, je me suis fâchée tout rouge (de fond !) contre un garçon qui disait : "à la Réunion, vous parlez créole, c’est une sorte de patois." Et puis quoi encore ! Continuez comme ça, Justin, vous êtes plein du bon sens qui manque à la plupart des soi-disants journalistes de Zoreillie !
    PS : je vous aurais bien écrit an kréol, mais j’ai eu peur de faire des fautes, j’hésite toujours entre les deux graphies.

    Article
    Inn modékri, inn ti lavi, inn komantèr ?


Kanalreunion.com