Point de vue

Excusez-les pour Miss France, car ils ne savent pas ce qu’ils font

Témoignages.re / 18 décembre 2013

Une polémique pour rien, alors que Flora Coquerel a bien été élue Miss France. Certains internautes semblent ne pas trouver en elle l’image que devait avoir une vraie française. Ce qui peut surprendre au premier abord, et entraîner la tentation à nous poser la question de la définition de Miss France ?

La France cosmopolite

Superbe et souriante, élégante comme une Africaine, la beauté de Flora s’est imposée au grand public français, qui n’a pas eu de peine à la désigner son unique représentante à la prochaine élection de Miss Monde. Pendant ce temps , le réseau social s’active chez les internautes. Malheureusement comme toujours, il y a ceux qui ne conçoivent pas, qu’au XXI siècle encore qu’une métisse française pouvait être aussi de cette France, si chère à nous tous.

Tellement, elle est différente du modèle imposé auquel on aimerait s’y habituer. Tellement qu’elle est métissée qu’on ne peut la croire française. On lui aurait préféré une autre tête. Mais la réalité reste inchangée et têtue. Puisque d’un père Français et d’une mère française d’une ancienne colonie française, hier Dahomey, aujourd’hui Benin, quartier latin de l’Afrique.

Tout lui donne alors le droit légitime de se sentir tout naturellement et sans gêne français au même titre que ses concitoyens. Mais les commentateurs et les internautes, qui ignorent malheureusement tout de l’histoire moins glorieuse de la France, ne veulent admettre cette vérité. Et pourtant, on croyait cette ignorance avoir disparu, et ce complexe si prégnant fini avec l’entrée dans le nouveau siècle.

Peut-on être noir et Français ?

Cela peut paraitre une contre vérité et inadmissible pour des petits esprits, qui par dénigrements, qui par discrimination ou violence à l’égard de personnes à raison de leur origine, ou de leur appartenance ou non à une race, ou à une religion déterminée. Mais la tristesse est le reflet de la douleur de ceux qui n’ont rien appris de l’histoire de France, Sonia Rolland, une ancienne Miss France, de père français et de mère africaine Rwandaise, répondait déjà en son temps à ces mêmes personnes habitées par la haine et l’intolérance en ces termes : « ne pas donner de l’importance à [cette] poignée d’ignorants racistes, alors que ceux qui m’avaient élue étaient justement assez ouverts pour élire une métisse franco-rwandaise ». Flora Coquerel qui n’a pas à s’excuser d’être française juste parce qu’elle est métisse affirmait : « être fière de revendiquer une France cosmopolite et c’est tout le mal que je souhaite à mon pays ». Cette élégance dans la parole montre son intelligence à répondre pacifiquement à ces détracteurs dont un, qui par un tweet rempli de fautes d’orthographes, se faisait passer sous un faux compte au nom de Flora Coquerel.

Flora martelle et répond à ces détracteurs : « je suis métisse et fière de l’être, par là pas mal de personnes peuvent se reconnaitre en moi. Et si, à travers moi, on peut voir l’image d’une France multiculturelle, c’est formidable ». La réponse parait évidente, et sans commentaire que chaque citoyen quelque soit sa couleur ou sa culture doit réfléchir à ce que peut être Etre Français au XXI éme siècle. Ce ne serait pas la couleur de peau, la religion ou encore moins l’origine ou l’ethnie qui définiront le citoyen Français. Mais plutôt par l’image de la mixité qui construit la France sans changer ses fondements.

La nécessité d’être informé

Les acteurs politiques, les associations et tous ceux qui partagent l’esprit de paix et de fraternité et de justice se doivent d’agir pour qu’on épargne à la France cette haine et cette discrimination. Le fait de prendre à la légère ces insultes sur la différence, encourage cette forme d’éducation haineuse qui se transmet dans certaines familles et qui n’apporte aux enfants aucun enseignement contradictoire. Notre Miss France Flora Coquerel est aujourd’hui l’incarnation de cette France multi colore à laquelle on doit s’y faire désormais. Et ne pas l’admettre serait une erreur, car ce mouvement est irréversible. Le pays doit mettre plus en avant sa diversité, et plus il y aura d’exemples et de valorisations, plus les petits esprits se calmeront.

Enfin, l’éducation, la politique et la pédagogie peuvent encore être des leviers pour faire reculer cette étroitesse d’esprit chez ceux qui sont contre le progrès et espère voir la France statique. Nous souhaitons à notre ravissante et belle Miss France, pleins de belles choses pour l’année 2014.

 Bienvenu H. DIOGO 


Kanalreunion.com