Point de vue

La violence et l’insécurité dans les établissements scolaires

Témoignages.re / 16 décembre 2010

Les insultes, les menaces, les agressions de camarades ou de professeurs, les bagarres entre élèves deviennent le lot quotidien des violences et des incivilités. Toutes les civilisations ont connu des moments d’intenses incivilités, un problème de fond qui perdure mais le fait nouveau est que de plus en plus les professeurs font les frais de cette nouvelle situation.
Collège de l’Oasis, collège Montgaillard, lycée Vue-Belle, Le Toullec, toutes les valeurs s’anéantissent. Il n’y a que les violences qui sévissent : violence verbale, violence physique et violence psychique. Le malaise des professeurs s’accroît. Les adeptes de la violence et de l’incivilité font légion. Les professeurs n’osent pas en parler.

Tous sont révoltés et tous sont muets. Et tout le monde reste immobile. Tout s’affaisse, tout se creuse, tout chancelle, tout s’ébranle comme si l’autorité du maître n’a jamais existé, plutôt, il semble être suspendu aux ordres de l’élève, et tire sa révérence.
Les enseignants n’ont plus d’autorité sur eux, parce que le milieu familial est devenu beaucoup moins autoritaire et plus permissif. Ils sont plutôt amenés — voire même conseillés — à négocier avec eux, à les supplier pour maintenir la paix dans les classes. La moindre observation à leur encontre peut dégénérer et coûter des bousculades ou des coups de poings au professeur.
Mais l’accumulation au quotidien des faits et le sentiment d’impunité ressentis, finissent par en exaspérer plus d’un, au point qu’un jour l’on craigne le pire. Une colère d’ordre général monte contre ce monde de bons théoriciens qui usent de la langue de bois et qui hésitent entre la dictature de l’autorité et la dictature de la pédagogie.

C’est l’impuissance et c’est la colère chez les enseignants qui ne peuvent plus dans la sérénité exercer leur métier. Les relations sont de plus en plus tendues entre les professeurs et certains des gamins qui ne savent pas pourquoi ils sont au collège. Quelques fois ce sont des gamins, sans parents, qui sont livrés très tôt à eux–mêmes, qui veulent faire régner leur loi dans le collège. Il est même difficile de les intéresser au savoir. Les maîtres ne travaillent plus, ils doivent gérer au quotidien des problèmes importés des cités à l’école
La prévention, la patience ont une limite. Il faut maintenant des mesures énergiques. Avec eux la pédagogie ne suffit plus, il leur faut d’autres modes d’interventions. Ils sont au ban de la société.

Il est temps que les autorités, les parents d’élèves, les élus et les institutions s’emparent de la réalité déjà trop grande des problèmes, et du malaise enseignant causés par des gamins en déperdition scolaire. Une réflexion, une grande, sur les conduites et les mœurs des gamins s’impose à tous. La réalité est loin d’être sécurisante. Elle est plutôt confondante et monstrueuse.
Il est tant que l’idiotie, la misère des élèves désorientés, désaxés, s’arrêtent. L’école étant le lieu par excellence où l’adolescent apprend les principes de vie en communauté, elle doit lui enseigner que s’il veut voir ses droits respectés, il faut qu’il soit capable de respecter ceux des autres. C’est pourquoi l’autorité est nécessaire.

Bienvenu H. Diogo



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Mr Diogo , les parents et l’école ont une part importante de responsabilté dans la délinquance scolaire .C’est à eux de les éduquer , mais ils les laissent tout faire , tout leur est permis . Ils ne respectent plus personne et ne considèrent plus leurs enseignants. Les maîtres n’ont plus le temps de faire correctement leur mission d’enseignants, ils passent leurs temps à gérer les incidents de cours et les problèmes d’indiscipline . l’éducation nationale doit renforcer l’autorité des maîtres contre ces élèves incontrôlables et irréductibles qui nuisent au bon déroulement des cours. Plutôt , on doit les confier à des structures d’encadrements ou de redressement, où leur seront donnés outre les enseignements de base ,le savoir vivre et le savoir- être en société .
    Luce

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Merci pour votre article, c’est vraiment intéressent ! cava m’aider pour mon exposer :)

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com