Point de vue

Qui seront les candidats (es) aux élections législatives ?

Témoignages.re / 2 janvier 2012

Cette question est dans toutes les têtes de la classe politique réunionnaise, même au-delà… Et, bien hypocrite celui ou celle qui, ferait mine de ne pas s’y intéresser. Nous sommes, pour ainsi dire, dans l’inflation des supputations, des rumeurs, des conjectures.

Des ingrédients qui, si nous étions à Hollywood, feraient d’un simple polar un bon film d’espionnage. Avec à la clef- qui sait- des millions de spectateurs et des millions de "ciné – dollars" qui ne profiteront, en fin de compte, qu’aux seuls acteurs et producteurs.

Fort heureusement, La Réunion fait preuve d’une très grande maturité politique ; qualité qui nous évite donc de nous faire infliger un mauvais film qui, dans les circonstances qui sont les nôtres, aurait vite fait de ressembler au "Muppet Show" des années 80.

Je vous laisse le soin d’imaginer les caricatures auxquelles nous aurions droit.

Dans un autre registre prenons tout de même garde que cette frénésie autour des candidatures, conséquence d’une sur-activité neuronale, conduise un jour à la création de paris avec – pourquoi pas - à la clef une formidable cagnotte pour l’électeur qui aura su distinguer la bourrique du « bon cheval ».

Et, comme pour les courses équines, bookmakers, écuries, tuyaux ou jockeys feraient leurs apparitions, attributs indispensables de chaque candidat(e). À l’instar des productions américaines, les élections deviendraient alors un divertissement de plus.

Point de vue fantaisiste ou réalité de demain dans notre République ? À chacun son hypothèse. De mon côté, cette question en amène tout naturellement trois autres.

1 : Qui aurait pu imaginer qu’en 2011, il aurait fallu payer 1 euro ou plus "si affinités", pour désigner un candidat (e) aux élections présidentielles ?

2 : Qui aurait pu penser que le 21ème siècle serait celui où les populations seraient pressurées, afin de renflouer les caisses de ceux qui sont déjà les plus fortunés de la planète ?

3 : Qui, à La Réunion, aurait pu parier sur le fait que le label "patrimoine mondial" n’empêchait pas de laisser un incendie détruire 3000 hectares de forêt ?

L’avenir, comme dans les feuilletons télé, nous réserve encore bien des rebondissements inattendus.

Bonne année 2012.

Yvan Dejean
Membre du secrétariat du PCR


Kanalreunion.com