Sport et inégalités

Du battant des lames au sommet des montagnes… Même pour les activités sportives ?

Saint-Leu

Anaïs Bègue / 19 août 2015

La Réunion, île tropicale et intense, est reconnue notamment pour ses plages, mais aussi pour ses montagnes. Cependant, le développement des activités montagnardes peine à aboutir dans certaines régions. En effet, Saint-Leu, dit-on, est une ville balnéaire, mais on oublie souvent que cette dernière prend forme du battant des lames au sommet des montagnes. Or, lesdites montagnes ne sont pas suffisamment mises en valeur. Le développement des hauts de Saint-Leu ne se voit pas. Pourtant, la forêt de la Chaloupe Saint-Leu est, elle, bien omniprésente. Saint-Leu fera-t-elle seulement échos aux activités balnéaires ou un développement des activités forestières verra-t-il le jour ?

JPEG - 53.4 ko
Dans les hauts de Saint-Leu, des régions magnifiques gagneraient à être mieux valorisées.

Saint-Leu au sommet des montagnes ?

Aux arrières de la Chaloupe, un quartier de la commune de Saint-Leu, se hisse une forêt étant elle-même dominée par le cirque de Cilaos. C’est une grande forêt dont dispose une des communes balnéaires de l’île. Forte de ses activités nautiques et aériennes, Saint-Leu oublie une partie de sa région qui pourrait être bénéfique. Le déséquilibre est réel avec les hauts.

Quelles activités pour cette grande aire de jeux ?

Les activités forestières de Saint-Leu ne sont pas nombreuses. En effet, mises à part les randonnées équestres grâce au club d’équitation du cap et les sentiers de VTT qui ne sont pas mis en valeur par l’office de tourisme, les activités ne se voient pas. Si le développement de ces dernières dans les hauteurs de Saint-Leu n’est pas présent, ses communes avoisinantes, telles que Saint-Paul proposent de l’accrobranche au Guillaume, voire du Quad à la Saline les hauts. La commune de Saint-Louis par le biais des contrats verts a permis le développement de la forêt des Makes par l’installation de nombreux lieux de pique-nique qui sont entretenus. Nous retrouvons du Paint Ball au Tampon, le grand parcours de santé de l’Étang salé. Autant d’activités qui pourraient être mises en place à Saint-Leu.

Le développement des hauteurs de Saint-Leu offrirait un nouveau regard à la commune qui ne serait plus simplement vue sous l’angle balnéaire, mais utilisant les atouts de sa forêt. Ce développement permettrait entre autres de créer de nouveaux clubs sportifs afin que les plus jeunes puissent avoir accès à une multitude d’activités sans descendre au centre-ville. Le développement des hauts apporterait de nombreux avantages sur les plans sportifs et touristiques.
N’est-ce pas un moyen pour que la commune puisse pleinement revendiquer son emblème de ville sportive ?


Kanalreunion.com