Tribune libre

Les dangers de la route en mer

Témoignages.re / 16 décembre 2013

Va-t-on commettre l’irréparable ? Après la première route du littoral au début des années 60, après la construction d’une 2ème route — la route actuelle livrée en 1976 —, va-t-on s’obstiner à construire une 3ème route, cette fois-ci en pleine mer, en dépit du bon sens ?

Pourtant, les alertes ne manquent pas. Récemment, les experts sur le climat ont rendu leur rapport : les phénomènes climatiques extrêmes vont se multiplier, le niveau des océans va monter, les zones littorales vont être menacées. Dans ces conditions, construire une route en pleine mer, avec tous les aléas que l’on peut imaginer durant les 7 ans de chantier, relèvent d’un défi à la nature sinon de l’inconscience. L’expérience de la route actuelle, avec les coûts d’entretien qu’elle a engendrés, ne sert-elle pas de leçon ?

Sur le plan de l’environnement, le Conseil National de Protection de la Nature, qui réunit des scientifiques, a rendu un avis négatif. La construction de cette route va détruire des espèces animales et végétales protégées. Et la construction de digues va nécessiter l’extraction de millions de tonnes de matériaux dans plusieurs endroits de l’île, qu’il faudra transporter. Tout cela va nuire à l’environnement. La Région veut passer outre. L’Etat va-t-il la suivre ?

Le plus grave, c’est le coût du projet. 1 milliard 660 millions d’euros au départ, une facture qui va exploser avec les aléas inévitables. C’est la Région qui devra assumer tous les surcoûts. L’essentiel de son budget y passera. Elle n’aura plus les moyens d’assumer ses responsabilités dans les autres secteurs. On va sacrifier le développement équilibré de La Réunion, on n’aura plus jamais les moyens de construire un train, en mettant tout l’argent sur 12 kilomètres. Ce sera la route la plus chère de France, comme l’écrit la presse : 138 millions le kilomètre ! 1,66 milliard d’euros pour 12 km ! A comparer avec 1,1 milliard pour les 34 km de la route des Tamarins.

Il faut tout faire pour arrêter cette folie.

Le groupe de l’Alliance au Conseil régional


Kanalreunion.com