Agenda

Le commerce équitable à l’honneur pour la Fête de la vanille 2016

Du 5 au 7 août à Sainte-Suzanne

Témoignages.re / 3 août 2016

Du 5 au 7 août prochains, la commune de Sainte-Suzanne organise la Fête de la vanille. L’édition 2016 est placée sous le signe du commerce équitable.

JPEG - 82 ko

La Fête de la vanille se tiendra du 5 au 7 août prochain à Sainte-Suzanne, au Bocage Lucet Langenier. Cette manifestation est un moyen de rendre hommage à Edmond Albius, pour sa découverte du procédé de la fécondation artificielle de la vanille d’une part, et d’autre part, pour soutenir les artisans et producteurs en leurs permettant de vendre leurs produits ou de se faire connaitre. Rendez-vous vendredi à 14 heures pour l’inauguration de l’édition 2016, placée sous le signe du commerce équitable.

Joindre l’éthique à l’économie

Après avoir fait la promotion de « L’agriculture biologique », méthode de production agricole qui exclut le recours aux produits chimiques de synthèse pour l’édition 2015 de la « fête de la Vanille », la municipalité de Sainte-Suzanne souhaite pour cette nouvelle édition, mettre en avant « les petits producteurs et transformateurs »en retenant la thématique du« Commerce Equitable ».

Le commerce équitable est un système d’échange dont l’objectif est de parvenir à une plus grande égalité que dans le commerce conventionnel. Sa démarche consiste à utiliser le commerce comme un levier de développement et de réduction des inégalités, en veillant à la juste rétribution des producteurs.

Le commerce équitable a connu, ces dernières années, une notoriété grandissante. Il se base sur un principe simple : permettre à des petits producteurs organisés, de vendre à un prix supérieur au prix du marché, une production de qualité et de vivre du fruit de leur travail.

À cette perspective économique, s’ajoutent des préoccupations éthiques, sociales et environnementales. Aujourd’hui, il existe des labels tels que Max Havelaar France, Plate-forme pour le Commerce Equitable (PFCE), Fédération Artisans du Monde. La municipalité souhaite donc sensibiliser la population sur les produits qu’elle consomme et encourager les initiatives locales.

Pour ce faire, la municipalité invitera les acteurs et producteurs locaux à venir exposer leurs produits dans une animation intitulée « Village Vanille, village Equitable ».

Forte tradition agricole

Cette manifestation s’inscrit également dans un contexte historique. Sainte-Suzanne est connue et reconnue dans les écrits historiques pour être une référence en matière de production agricole. Elle a connu un essor économique important avec la culture du café, de la canne à sucre et de la vanille. En 1735, le territoire est le premier producteur de café de la colonie avec 15000 sacs par an. Mais une épidémie de pucerons dévasta les plantations. Puis, deux cyclones détruisirent les nouvelles plantations.

Les colons décidèrent alors d’exploiter une richesse : « la canne à sucre », plus résistante à la catastrophe naturelle et beaucoup plus rentable que le café où il fallait attendre environ 5 ans pour la récolte des grains. Tandis que pour la canne à sucre, il ne fallait attendre que seulement 1 an pour la récolte.

En 1810, l’industrie sucrière fait exploser l’économie de la région. Joseph Desbassyns, propriétaire des terres de Bel Air, réalisa des recherches pour améliorer la culture de la canne à sucre. Il est le premier à créer une usine à vapeur à Sainte-Suzanne.

En 1860, Gabriel de Kerveguen créa une usine à Quartier Français. En 1870, Sainte-Suzanne devient le premier producteur de sucre de la colonie.

En 1817, les premières boutures de vanille furent plantées à Belle Vue dans le jardin de Monsieur Freon. En 1841, un jeune esclave du nom d’Edmond Albius, qui a grandi sur la propriété de Monsieur Bellier Beaumont, découvrit le procédé de fécondation artificielle de la fleur de vanille. Cette découverte ouvrit les portes à une exploitation industrielle de la vanille.

Sainte-Suzanne, ville pionnière dans le procédé de fécondation artificielle de la vanille, produisait plus de la moitié du total de la colonie en matière de production de vanille.

Aujourd’hui, la liane de vanille qui orne le blason de la ville, ainsi que la citation en latin « Hic vanilliam Albius fecundavit », « ici Albius féconda la vanille », en sont les témoignages forts.


Kanalreunion.com