Culture et identité

20e anniversaire de La Route de l’esclave

Célébration le 10 septembre à l’UNESCO à Paris

Correspondant Témoignages / 9 septembre 2014

Ce mercredi 10 septembre, au siège de l’UNESCO à Paris, sera célébré le 20e anniversaire du projet La Route de l’esclave dans le monde, sur le thème : « Témoignages, empreintes et créativité ». Cette célébration se déroulera en présence notamment de chefs d’État, du jazzman Marcus Miller, artiste de l’UNESCO pour la paix et porte-parole du projet La Route de l’esclave, et de la chanteuse China Moses.

JPEG - 45.7 ko
La Route de l’esclave rend hommage à nos ancêtres morts sans sépulture, qui ont vécu pendant la première moitié de l’histoire du peuple réunionnais.

Comme le rappelle à ce sujet le service Culture de l’UNESCO, « au-delà des souffrances, l’histoire de la traite négrière est aussi celle d’un combat finalement victorieux pour la liberté et pour les droits humains, symbolisé par le soulèvement des esclaves de Saint Domingue dans la nuit du 22 au 23 août 1791. Leur lutte a renforcé pour toujours la conscience de l’égalité de tous les êtres humains, et nous en sommes tous les héritiers directs. Cette vision émancipatrice doit nous guider dans nos efforts pour construire une culture de la tolérance et du respect ».

Il ajoute : « La transmission de cette histoire, essentielle, nous aide également à mener le combat continu contre les nouvelles formes modernes d’esclavage et de traite des êtres humains, dont souffrent encore aujourd’hui plus de 20 millions de personnes dans le monde. ?C’est cet héritage précieux qui sera mis à l’honneur durant la journée de célébration du 20e anniversaire du projet La Route de l’esclave, au seuil du lancement de la Décennie des personnes d’ascendance africaine (2015-2024) ».

La portée de ce projet précurseur, qui a permis d’approfondir la recherche et de mieux faire connaître les enjeux et les conséquences de cette tragédie humaine ainsi que ses interactions et héritages, sera illustrée à travers une table ronde, une cérémonie ponctuée de témoignages, de nombreuses performances artistiques et deux expositions : "Les Africains en Inde : du statut d’esclaves à celui de général et gouvernant" et "Témoignages, empreintes et créativité".

Cette célébration est l’occasion de rappeler que cette année est aussi celle du 10ème anniversaire du lancement de la Route de l’esclave et de l’engagé dans l’océan Indien, mis en œuvre de 2004 à 2013 dans 7 pays de l’Indianocéanie par le défunt directeur de la Chaire de l’UNESCO à l’Université de La Réunion avec de nombreux partenaires. Et avant son décès en juillet dernier, Sudel Fuma avait déjà lancé le projet de commencer en décembre prochain à Fort-Dauphin (Madagascar) la célébration de cet anniversaire durant la décennie à venir. Françoise Vergès, ancienne présidente du Comité pour l’histoire et la mémoire de l’esclavage sera présente à cette cérémonie.


Kanalreunion.com