Culture et identité

31 octobre 2009 : Premier pèlerinage sur la stèle du souvenir

Hommage aux Réunionnais morts sans sépulture

Manuel Marchal / 2 novembre 2009

Voici quelques images du premier pèlerinage en mémoire des centaines de milliers de Réunionnais privés de sépulture sous le régime de l’esclavage. Désormais, le 31 octobre est la date à laquelle les Réunionnais viendront se recueillir en masse à la stèle érigée au cimetière du Père Lafosse pour rendre hommage à leurs ancêtres qui ont failli être oublié à jamais.

30 jours après la reconnaissance par l’UNESCO du maloya en tant que partie du patrimoine mondial de l’humanité, c’est un événement considérable qui s’est déroulé dans le pays honoré par l’UNESCO. Tout comme le 1er octobre 2009, le 31 octobre de la même année va entrer dans l’Histoire de notre pays, car elle marque une étape fondamentale dans la reconnaissance par les Réunionnais de ce qu’ils sont en tant que Réunionnais.
Le maloya est en effet une pratique culturelle apportée à La Réunion par des êtres humains dont les noms ont disparu. Leurs existences ont même été effacées de la mémoire par les colonisateurs, qui ne leur reconnaissaient pas le statut d’être humain. Ce déni d’humanité allait au-delà de la vie, puisque ces êtres humains étaient privés de sépulture.
Ce samedi, le cimetière du Gol, appelé "Cimetière du Père Lafosse", a accueilli une émouvante cérémonie concernant tous les Réunionnais. Un hommage aux ancêtres a été rendu à l’occasion de l’inauguration d’une stèle par le président de la Région Réunion, Paul Vergès. C’est un premier acte de réparation, et le début d’une reconnaissance par tous les Réunionnais de tous les aspects de leur Histoire.

JPEG - 35.8 ko
Françoise Vergès dirige l’équipe à l’origine de l’initiative qui permet depuis samedi à tous les Réunionnais d’avoir un lieu pour commémorer le souvenir de tous leurs ancêtres qui ont failli être à jamais oublié.
(photos M.M.)

Voici quelques mots de l’équipe de la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise pour rappeler le sens de ce monument :
« Ce monument est le résultat d’une initiative de la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise. Il inscrit dans la pierre la présence de centaines de milliers de femmes, d’hommes et d’enfants inhumés sans que leur nom et la trace de leur présence sur notre île ait été enregistrés comme l’aurait fait toute société civilisée. Mais la barbarie de l’esclavage les a traités comme des gens sans nom et sans présence en les enterrant comme les y obligeait le Code noir de manière anonyme, pour éviter maladies et épidémies ».
Depuis le 31 octobre 2009, tous les Réunionnais peuvent venir en pèlerinage au cimetière du Père Lafosse pour rendre hommage à tous leurs ancêtres. À chaque veille de Toussaint, La Réunion pourra honorer tous ses morts. Et tous les ancêtres qui ont fait de La Réunion le pays qu’elle est aujourd’hui ont maintenant droit à un monument à la hauteur des souffrances subies sous le régime de l’esclavage.

M.M.


Mon sentiment

Ou tire à mwin dan’ mon péi,
Et là ou enlève à mwin la vie.
Ou traîne à mwin pareil un zanimo,
Avec un fer chaud ou marque mon peau.

Pou enchaîne mon ker, ou choisi la pèr :
Le code noir c’est la loi des commandèrs.
Et quand toué la besoin l’amusement,
Out’ ban’ coup i fait pas semblant.

Ou juge mon peuple vilain,
Mais ou trouve des jolies parmi les miens
I subies toutes sortes d’outrages
Et c’est moin que ou traite de sauvage !

Mon transpire i met’ la récolte en l’er,
Mon sang i fertilise la terre,
Pas avec sa gagne un boushé manzé
Oui mwin c’est un peuple martyrisé !

Patricia Coutandy, extrait de mon l’héritaz lé dan’out ker
Septembre 2004



Un message, un commentaire ?



Messages






  • La culture de la Réunion
    Animation bénévole d’une émission réunionnaise tous les dimanches de 13 h à 16 h sur les ondes de radio Occitania (www.radio-occitania.com ). La diffusion du Séga et du Maloya est la priorité de l’émission, interview et reportage de la communauté des Kréols sur la région Midi-Pyrénées. Cette population s’exprime sur les manifestations culturel : soirée,exposition, etc... ; accueil au studio des artistes de passage dans la région.
    Fin du mois d’Août plus de 6 h d’émission "rencontre et partage" avec les associations réunionnaises de Toulouse et de France, les groupes de musique de la région, dégustation des plats traditionnels de notre île, kabar pour clôturer cette journée et un repas offert à tous les invités. Le mois de décembre célébration de la fête kaf dans l’émission tous les dimanches. Les réunionnais et les toulousains nous parlent de cette commémoration, diffusion de reportages.
    L’association "Maloya 31" expose sur le 20 décembre pendant deux jours, apporte son soutient aux divers groupes musicaux réunionnais de passage sur la région dont l’hébergement et les affichages.

    Forum des langues sur la grande place du Capitole
    Le dimanche 31 mai de 9h à 20h, l’immense stand de Maloya 31 expose les ouvrages de l’Ile de la Réunion, l’artisanale, les tableaux, les livres, les produits exotiques etc........
    De 13h à 16h l’émission Maloya sera en direct avec les visiteurs du stand.
    Pour tout ceux qui parle autrement de notre ile.
    Une histoire , une culture , ile de la Réunion.
    Une radio sur le net 100 pour 100 notre culture musicale, depuis des années que la communautés réunionnais attendaient sa ! www.azotradio.com.

    Toute lékip : Régine, Jéssica, Jérome , les restaurants : Ti cion kréol, zanbrokal et petite ile et les associations.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com