Culture et identité

A La Réunion, la Droite victorieuse s’attaque à la culture

Dans "Le Monde diplomatique"

Témoignages.re / 30 mars 2010

Dans "La Valise diplomatique" actualisée constamment sur son site web, notre confrère du "Monde diplomatique" prévient le monde entier des conséquences de la décision de Didier Robert de supprimer la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise.

M. Didier Robert a été porté vendredi 26 mars à la tête du Conseil régional de La Réunion, que présidait depuis douze ans le communiste Paul Vergès. A peine élu, dimanche 21 mars au soir, la tête de liste UMP avait déclaré que sa première action serait de « mettre un coup d’arrêt au projet de la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise (MCUR) », ainsi qu’au tram-train — deux des grands projets lancés par l’ancienne majorité.
La MCUR, en gestation depuis six ans, était en fin de processus : l’enquête publique a été menée à bien, une équipe scientifique et technique mise en place, une convention signée avec l’Education nationale, mille huit cents objets collectés, les financements acquis, les plans architecturaux validés… Il ne manquait que l’avis du préfet pour donner le coup d’envoi au chantier de ce musée consacré aux apports des civilisations d’origine et à la valorisation de la culture réunionnaise vivante.
Pour l’universitaire Carpanin Marimoutou, auteur d’un article sur “L’alchimie des cultures” dans le supplément La Réunion publié en mars (toujours en kiosques) par “Le Monde diplomatique, « le coût du projet a été un prétexte pour en attaquer le contenu. Il y a un côté insultant aux attaques sur la MCUR, car les équipes ont fait un travail exceptionnel ».
Une pétition a été lancée pour tenter de sauver ce musée qui devait remplir, à La Réunion, une fonction comparable à celle qu’exerce le centre Jean-Marie Tjibaou en Nouvelle-Calédonie : un instrument de restitution, de réparation et réconciliation, de transmission et réinterprétation des cultures qui ont fusionné dans l’île.

Philippe Leymarie


Kanalreunion.com