Culture et identité

À quand la réparation par l’État des souffrances des ‘’enfants de la Creuse’’ ?

Parution de ‘’Rasine anlèr : des enfants réunionnais déracinés’’

Témoignages.re / 4 mai 2016

Il y a quelques jours est paru à La Réunion un nouvel ouvrage de 172 pages sur une des épreuves pénibles vécues par le peuple réunionnais depuis sa naissance en 1663, il y a 353 ans. Ce livre, édité par l’association Rasine Kaf, rédigé par Jean-Philippe Jean-Marie et Philippe Bessière, est intitulé ‘’Rasine anlèr : des enfants réunionnais déracinés’’. Il concerne les milliers de jeunes réunionnais exilés de force de leur pays par l’État français vers la France dans les années 60-80. Voici sa présentation par l’éditeur.

JPEG - 34.5 ko

Ce livre, écrit sous la forme d’entretiens entre les deux auteurs, raconte le parcours personnel d’un « enfant de la Creuse », Jean-Philippe Jean-Marie et celui de son association, Rasinn anlèr. Il permet de voir de l’intérieur ce qu’ont été les souffrances des enfants réunionnais déracinés de 1963 à 1982, les espérances placées dans la Justice et les dures réalités politiques.

Leur combat n’a pas été inutile puisqu’il a permis une première forme de reconnaissance à La Réunion (une sculpture a été installée à l’aéroport) et à l’Assemblée Nationale (une résolution a été votée le 18 février 2014). Cependant, il reste à obtenir des réparations concrètes sous la forme d’aide aux retrouvailles des familles (billets d’avion) et à l’accès aux dossiers.

Voici un extrait du livre (p. 164-165) : « Comment sortir du traumatisme, échapper à cette mémoire incorporée qui n’a de cesse de ressurgir de façons toujours inattendues ? (...) La démarche de Jean-Philippe est exemplaire d’une histoire résiliente. Elle devrait pouvoir inspirer d’autres mémoires douloureuses encore méprisées ou ignorées aujourd’hui. »

L’association Rasine Kaf est solidaire de cette lutte depuis de longues années. Après l’édition de son premier livre en 2003, ‘’Rasine Kaf : sur les chemins de la mémoire’’, elle publie cet ouvrage en 2016. Il s’agit de mettre à la disposition d’un public plus large le travail fourni par une association.


Kanalreunion.com