Culture et identité

Alexandre Monnet -1812-1849 (La Réunion)

100 noms pour le 10 mai avec la MCUR

Témoignages.re / 5 mai 2010

Alexandre Monnet est né le 4 janvier 1812 près de Lille, dans une famille catholique. Il entre au petit séminaire de Cambrai en 1829 et est ordonné prêtre en 1837. Monnet se rend au séminaire colonial le 19 février 1840 et quitte la France pour Bourbon le 28 février.

Arrivé à Bourbon le 9 juin 1840, il est nommé vicaire à Saint Denis. Il met en place une nouvelle doctrine missionnaire, la moralisation n’a aucune chance de réussir sans émancipation. Les esclaves ne seront jamais religieux tant qu’ils vivront sous la dépendance des colons. Pour Monnet, la "mission des Noirs" est un tout, foi et morales sont liées.

Monnet va à la rencontre des esclaves, sur les plantations. Sa mission se fait itinérante. Il rédige à leur usage, un catéchisme en créole.

Fervent abolitionniste, Monnet voit dans les esclaves des êtres humains et des êtres dignes de confiance. Les colons de Saint Denis se soulèvent contre lui lors le 12 septembre 1847 et obtiennent du gouverneur Graèb son expulsion de la colonie, le 28 septembre.

Le 8 mars 1848, il devient Supérieur de la Congrégation du Saint-Esprit et l’interlocuteur sur l’île du gouvernement provisoire de Victor Schœlcher. Lorsqu’il apprend que l’esclavage est sur le point d’être aboli en avril 1848, il envoie un courrier aux membres du clergé pour leur demander, en vain, de convaincre les colons d’affranchir leurs esclaves sans attendre l’application du décret sur l’île. L’esclavage sera aboli à La Réunion le 20 décembre 1848.


Kanalreunion.com