Culture et identité

Alon bouz ansanm pou le 16 novanm,
"Journée internationale de la Tolérance"

Invitation du Cercle philosophique réunionnais

Témoignages.re / 20 juin 2011

Chaque 3ème samedi du mois dans l’après-midi à la Bibliothèque Alain Péters du Moufia à Saint-Denis, le Cercle philosophique réunionnais organise des rencontres de réflexions et d’échanges sur différents sujets. Suite à la rencontre du 21 mai dernier sur la question de l’intolérance, l’association présidée par la docteure en philosophie Aude-Emmanuelle Hoareau a lancé un appel ce 18 juin. Nous publions ci-après le texte de ce communiqué, avec des intertitres de "Témoignages".

Le samedi 21 mai 2011, le Cercle philosophique réunionnais a été invité par les responsables de la Bibliothèque Alain Péters à Saint-Denis à animer un débat sur la problématique : "Pourquoi et comment combattre l’intolérance à La Réunion ?". Un nombre relativement important de personnes, notamment des enfants, ont participé aux échanges, soulevant les problèmes posés par cette notion : de la simple acceptation de l’autre que l’on supporte malgré ses différences, à l’amour de la diversité ethnique et culturelle, jusqu’où sommes-nous prêts à aller pour soutenir la richesse de notre vivre-ensemble... et le faire respecter ? Comment lutter contre l’indifférence qui nécrose le lien social ? Pouvons-nous construire un monde où primerait le respect des singularités humaines ? L’idée d’une société où se réaliserait l’harmonie dans la différence est-elle un idéal encore pertinent dans l’époque qui est la nôtre ?

Des questions cruciales

Ce sont là des questions ô combien humaines et cruciales dans un monde où « les fossés ne font que s’élargir tant au sein des communautés et des États qu’entre eux, du fait de la pauvreté, de l’ignorance et des conflits » (cf. discours du Secrétaire général de l’ONU datant du 16 novembre dernier).
C’est pourquoi notre association souhaite d’abord féliciter et remercier les responsables de cette initiative, qui ont ainsi anticipé de six mois la célébration par les Réunionnais de la Journée internationale de la Tolérance, qui a lieu chaque 16 novembre depuis son instauration par les Nations Unies en 1996. Une célébration décidée 51 ans après que les signataires de la Charte des Nations Unies se sont résolus « à pratiquer la tolérance » et « à vivre en paix l’un avec l’autre ».

« Des rencontres un peu partout »

Nous voudrions également rappeler la "Déclaration de principes sur la tolérance" adoptée par l’UNESCO en 1995 : « La tolérance (…) est encouragée par la connaissance, l’ouverture d’esprit, la communication et la liberté de pensée, de conscience et de croyance ». D’où l’importance selon nous de l’exercice du questionnement philosophique, qui s’efforce de faire reculer les préjugés et le repos de l’esprit dans l’ignorance, mère de l’intolérance.
Le Cercle philosophique réunionnais invite donc les personnes et les institutions à préparer des actions dans ce sens, pour le 16 novembre prochain. Comme l’a dit une jeune élève de CM1 ce 21 mai, lors de notre rencontre philosophique, « il est important d’organiser des rencontres un peu partout, et même dans les écoles pour faire avancer la tolérance à La Réunion ».

Pour le Cercle philosophique réunionnais,
la Présidente,
Aude-Emmanuelle Hoareau.


Kanalreunion.com