Culture et identité

Alon ékri touzour pliss é myé !

Belle clôture du stage "Écriture perfectionnement" de l’UDIR

LB / 25 novembre 2013

Vendredi dernier, en fin d’après-midi, s’est terminé à la Bibliothèque Départementale de La Réunion (rue Jean Chatel à Saint-Denis), un stage d’une semaine intitulé : "Écriture perfectionnement". Un stage de formation d’écrivains, organisé pendant une semaine par l’UDIR (Union pour la Défense de l’Identité Réunionnaise) en partenariat avec la DAC-OI (Direction des Affaires Culturelles - Océan Indien).

JPEG - 23.1 ko
Parmi les organisateurs et partenaires de ce stage d’écriture, Marie-Jo Lo-Thong, chargée du livre à la DAC-OI, Jean-François Samlong, président de l’UDIR, Marc Nouschi, directeur de la DAC-OI, et la romancière Ingrid Astier.

Environ 25 écrivain(e)s ont participé à ce stage d’écriture d’une durée de 30 heures du 18 au 22 novembre ; et ils se sont retrouvés tous ensemble vendredi pour faire le bilan de leur formation avec leurs formateurs et les partenaires, dont les ateliers d’écriture Gallimard. Parmi ces formateurs, il y avait notamment la romancière Ingrid Astier chaque matin, Jean-François Samlong, docteur en Lettres et sciences humaines et président de l’UDIR, l’après-midi, ainsi que les écrivains Carpanin Marimoutou et Daniel Vaxelaire.

Comme cela était annoncé, « le but de ce stage est le perfectionnement ». Autrement dit, pour les stagiaires, « i l s’agit d’aller là où nous n’avions pas idée de nous aventurer, d’inventer des formes dont nous nous pensions incapables. Il s’agit d’aboutir, au terme des séances, à une rédaction plus stylisé e ; il s’agit de parfaire son écriture, car un discours, un style, une pensée s’affine d’une œuvre à l’autre. L’objectif est donc d’ élever le niveau de son écriture afin de trouver un éditeur à Paris ».

Compétence et dévouement

Lors de cette séance de "debriefing", Jean-François Samlong a félicité les stagiaires pour leur détermination, lors de ces journées parfois difficiles, où ils ont déployé beaucoup d’énergie. Ingrid Astier a salué leur courage, leur ouverture, leur faculté d’écoute et leur enthousiasme.

JPEG - 25.2 ko
Environ 25 écrivain(e)s réunionnais ont participé à ce stage…

Pour sa part, la porte-parole des stagiaires a remercié chaleureusement les formateurs pour leur compétence et leur dévouement. Ensuite, plusieurs stagiaires ont pris la parole pour exprimer leur volonté de continuer leur formation afin de progresser dans la qualité de leur écriture.

« Intense jubilation »

À noter également l’intervention de l’ancien directeur de la Bibliothèque Départementale de La Réunion, Alain-Marcel Vauthier, qui a fait part de son « intense jubilation » devant ce travail et qui a encouragé les écrivain(e)s réunionnais(e)s à continuer leur œuvre.

JPEG - 39.2 ko
… et se sont retrouvé(e)s à la Bibliothèque Départementale de La Réunion pour faire le bilan de cette formation littéraire.

Marie-Jo Lo-Thong, chargée du livre à la DAC-OI, et Marc Nouschi, le directeur de cette institution, ont également pris la parole. Ils ont félicité « les ambassadeurs de la littérature réunionnaise » et ils ont promis que ce service de l’État va continuer à « renforcer la dynamique du livre à La Réunion ».

À cette fin, d’autres stages de formation seront donc à organiser et à financer afin de « booster la création littéraire réunionnaise ». Bonne continuation donc à toutes celles et tous ceux qui à La Réunion se disent : alon ékri touzour pliss é myé !

L. B.

Historique de l’UDIR

L’Union pour la Défense de l’Identité Réunionnaise (UDIR) est une association Loi 1901 fondée en 1978 par Jean-François Samlong dans le but de promouvoir la culture réunionnaise et d’œuvrer à la reconnaissance de la langue créole. Les principaux secteurs d’intervention sont l’édition, l’animation littéraire (débat, soirée poétique, concours Lankréol, participation à la journée de la Poésie, aux journées du Patrimoine, à la semaine créole, au Festival Métisse, aux salons du livre à la Réunion et à Paris…), l’animation conte dans les écoles et les médiathèques, la formation de conteurs, les ateliers d’écriture.

Les projets sont réalisés en partenariat avec le Conseil général, le Conseil Régional, la DAC-OI (services culturels de l’État), la ville de Saint-Denis, le Comité de la Culture de l’Éducation et de l’Environnement, la Ligue de l’Enseignement.

L’UDIR a toujours su compter sur une équipe bénévole, solidaire, engagée dans les différentes actions. Elle a réussi à obtenir la confiance des Collectivités locales qui lui apportent un soutien financier. Quant aux écrivains, ils gardent confiance en leur propre écriture. Tant mieux. La tradition n’est pas démentie. La Réunion demeure une île où l’inspiration créatrice est riche et diversifiée. Les responsables de l’UDIR accompagnent donc les uns et les autres dans leurs projets, jettent des passerelles entre l’écrivain et le lecteur, entre le conteur et le grand public. Tâche parfois difficile mais exaltante.
Les écrivains stagiaires

Laetitia Ah-Kiem - Laura Bassetti - Blandine Berne - Catherine Brai - Dominique Dambreville - France-Line Fontaine - Chantal Gaudens - Aude-Emmanuelle Hoarau - Henri-Paul Hoarau - Isabelle Hoarau - Jean-Hugues Hoarau - Céline Huet - Olivier Huet - Claire Karm - Daniel Lauret - Florence Lebouteux - Monique Merabet - Danièle Moussa - Abbass Mulla - Al Ramalingom - Pierre-Louis Rivière - Monique Séverin - Bernadette Thomas.


Kanalreunion.com