Culture et identité

Antonio Federico De Castro Alves - 1847- 1871 (Brésil)

100 noms pour le 10 mai avec la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise

Témoignages.re / 10 avril 2010

Antônio Federico de Castro Alves est né à Fazenda, Cabaceiras, Curralinho, en 1847. Il est l’un des plus grands représentants du romantisme et de la poésie “condoreira”. Dans son écriture, il magnifie avec fougue l’amour charnel et la cause abolitionniste, à travers des textes lyriques et dramatiques.

De Castro Alves meurt très jeune, à 24 ans. La plupart de ses écrits ne seront publiés qu’après sa mort (“Espumas flutuantes”, 1870 ; “Gonzaga ou a revolucão de Minas”, 1875 ; “A cachoeira de Paulo Afonso”, 1876 ; “Vozes d’África” et “Navio negreiro“, 1880 ; “Os escravas”, 1883).

C’était un songe dantesque… le pont

Baigné de sang rougissait l’éclat des fanaux…

Tintement des fers… claquement du fouet…

Des légions d’hommes noirs comme la nuit

En une horrible danse !

Des femmes noires, tenant à leur sein

De maigres enfants, à la bouche noire

Arrosée du sang de leurs mères…

D’autres, jeunes, nues, épouvantées,

Dans ce tourbillon de spectres entraînées,

Angoisse et douleur vaines !

Antônio Federico de Castro Alves (Bahia) 1847-1871

Extrait de “Navire Négrier, chant IV”


Kanalreunion.com