Culture et identité

Appel à tous les Réunionnais

"2011 : l’Année d’Élie, un combattant Réunionnais de la Liberté"

Témoignages.re / 18 mars 2011

Après sa réunion de mardi dernier, le Kolèktif Lané Élie (KLÉ) a publié le communiqué suivant sous la signature de Sudel Fuma, directeur de la Chaire UNESCO de La Réunion et coordonnateur de ce collectif : « Réuni à l’Université de La Réunion ce mardi 15 mars 2011, le Kolèktif Lané Élie (KLÉ) rappelle qu’il a été créé il y a trois mois pour inviter les Réunionnais à célébrer tout au long de cette année et dans toute l’île le 200ème anniversaire de la grande révolte des esclaves avec Élie en 1811 dans la région de Saint-Leu.
À cette occasion, il remercie la quarantaine d’associations culturelles, éducatives et artistiques qui se sont déjà retrouvées à plusieurs reprises pour contribuer à cette célébration et qui ont déjà participé à plusieurs actions à cet effet. Il tient également à remercier les diverses collectivités réunionnaises qui se sont déjà engagées à prendre des initiatives dans ce sens au cours des prochains mois.
L’ampleur croissante de ce collectif, de ses partenariats et des actions envisagées par les différents acteurs potentiels pour "l’Année d’Élie, un combattant Réunionnais de la liberté" est un encouragement à renforcer encore davantage la mobilisation du maximum de Réunionnais pour s’approprier leur Histoire, cultiver leur connaissance et leur mémoire historiques, et enfin tirer des enseignements de ce passé, à la fois héroïque, tragique et inhumain, pour construire librement un avenir différent.
C’est pourquoi le KLÉ regrette les prises de positions négatives publiées à ce sujet dans certains médias de l’île, où Élie et ses amis révoltés sont dénigrés. Oui au débat d’idées et aux échanges d’informations pour travailler ensemble en faveur d’une commémoration d’un événement essentiel ; non aux polémiques négationnistes, non respectueuses de la vérité historique et de la dignité de notre peuple.
C’est pourquoi aussi le KLÉ proteste contre la déclaration d’un député de la majorité gouvernementale publiée la semaine dernière en France, selon laquelle « la loi Taubira est une honte pour notre pays, une honte pour la liberté d’expression dans notre pays. Il faut la supprimer tout de suite. C’est une loi anti-française ».
Cette déclaration est très grave car nous célébrons cette année — le 10 mai précisément — le dixième anniversaire du vote de cette loi, par laquelle la République française est le premier État dans le monde à reconnaître que « l’esclavage est un crime contre l’humanité ». Or les peuples des colonies françaises qui ont subi l’esclavage sont encore victimes aujourd’hui des séquelles de ce système inhumain. Voilà pourquoi les propos ignobles de ce responsable politique ne peuvent qu’encourager les Réunionnais à se mobiliser encore davantage pour célébrer l’Année d’Élie et être fidèles à leurs ancêtres qui ont lutté pour la liberté.
D’où l’appel du KLÉ à tous les Réunionnais à participer en avril prochain aux cérémonies organisées en hommage aux esclaves exécutés en avril 1812 à Saint-Denis, Saint-Paul, Saint-Leu, Saint-Pierre et Saint-Benoît, ainsi qu’à la cérémonie du 10 mai au Port ».


Kanalreunion.com